Follow me on:

  • [70e Festival de Cannes] : "The Square" de Ruben Östlund

Helloooo ! 

Ce Mercredi, je vous retrouve pour une sortie Cannoise, si ce n’est LA sortie d’ailleurs puisque c’est au tour du film ayant remporté la Palme d’Or en Mai dernier qui sort aujourd’hui sur nos écrans français.
Un film déroutant qui a su marquer la compétition et dont je garde un souvenir surprenant, m’étant régalée mais en étant sortie un peu choquée… Bref, un élément comme Cannes aime en avoir dans sa sélection officielle !
Comme d’habitude, je vous laisse avec l’avis que j’avais publié il y a quelques mois, au sortir du Festival et de la projection presse de The Square 😉

↓↓↓

Je vous reviens aujourd’hui pour vous parler des films qui ont fait l’objet des projections du Samedi 20 Mai dans le Grand Théâtre Lumière. Et le tout premier à passer sous le crible c’est The Square du réalisateur suédois Ruben Östlund.

[70e Festival de Cannes] : "The Square" de Ruben Östlund

De quoi ça parle ? 

Christian est un père divorcé qui aime consacrer du temps à ses deux enfants. Conservateur apprécié d’un musée d’art contemporain, il fait aussi partie de ces gens qui roulent en voiture électrique et soutiennent les grandes causes humanitaires. Il prépare sa prochaine exposition, intitulée « The Square », autour d’une installation incitant les visiteurs à l’altruisme et leur rappelant leur devoir à l’égard de leurs prochains. Mais il est parfois difficile de vivre en accord avec ses valeurs : quand Christian se fait voler son téléphone portable, sa réaction ne l’honore guère… Au même moment, l’agence de communication du musée lance une campagne surprenante pour The Square : l’accueil est totalement inattendu et plonge Christian dans une crise existentielle.

Mon avis : 

Pour mon compte, The Square a réussi à mettre un petit coup de fouet à cette sélection officielle qui paraissait bien fade jusqu’à présent du point de vue des films en Compétition.

[70e Festival de Cannes] : "The Square" de Ruben ÖstlundAvec une première partie vraiment prenante, pleine de répliques bien placées et d’un humour grinçant, j’ai été séduite et embarquée avec enthousiasme dans ce film faisant la satire d’une société égoïste et dans laquelle le bien être personnel prône sur le collectif. C’est d’ailleurs le but de cette oeuvre contemporaine, nommée « The Square » dans le film : sortir de sa zone de confort pour se confronter au monde environnant, s’ouvrir aux autres.

[70e Festival de Cannes] : "The Square" de Ruben ÖstlundManque de chance, après une scène très attendue et tout à fait brutale, le film prend un tournant qui lui fait perdre toute sa saveur et rend la seconde partie assez  longue à digérer et fait se terminer le film sur une note un peu vaine.
Les acteurs sont, de façon générale, extrêmement talentueux et j’ai adoré le rôle à la fois plein d’humour et complètement détaché du personnage principal interprété par Dominic West.

[70e Festival de Cannes] : "The Square" de Ruben ÖstlundDonc l’idée qu’il en reste globalement c’est que j’ai été en tout point enchantée par la première partie du film ; une une première heure qui m’a fait me dire « AH, la compétition reprend ENFIN », et totalement désappointée par une seconde partie qui a fait retomber mon sentiment de ravissement aussi vite qu’un soufflé… Brillant, mais dont le twist principal terni une oeuvre pourtant très habile !

↓ La bande-annonce, c’est ici ↓

Signature

Share

You might also like

Leave a Reply

Instagram