Follow me on:

  • Quête de sens à Rome

Hello, hello ! 

Je pense que je ne vais pas m’excuser de cette absence de plus, mais que je vais juste écrire pour tenter de la compenser, et vous retrouver comme j’aime le faire. Je vous reviens donc aujourd’hui pour vous parler voyage !
Pour beaucoup qui me suivent ici vous avez pu voir sur Instagram et Twitter que j’étais partie quelques jours en Italie la semaine dernière, et plus précisément à Rome, l’une des plus belle ville au monde.
C’est un voyage que j’avais très envie de faire depuis un moment, rêvant de la Fontaine de Trevi tout particulièrement… J’avoue que l’organisation à été un peu chaotique au début puisque le départ ne s’est pas tout à fait déroulé comme prévu, mais au final, et bien que ne collant pas au plan initial, cela à été un week-end « loin de tout » qui m’a fait un bien fou le temps de quelques jours !

Informations pré-requises sous forme d’humeurs

Si ce voyage a été perçu étant comme un véritable coup de tête, une folie qui à fait peur à tout le monde (pardon Maman de ne t’avoir avertie que peine 48h avant mon départ), il se trouve que le projet était déjà bien entamé depuis quelques semaines. Repérages de billets d’avion, hôtel, tout était près sur le plan théorique mais je repoussais la date sans arrêt pour coller à d’autres obligations.
Le fait est qu’un beau jour, j’en ai eu mare. Vraiment gros sur la patate. Alors j’ai tout booké de façon concrète et officielle pour cinq jours plus tard. Ça ne collait pas à l’idée de départ ? Tant pis, je pouvais partir toute seule sans avoir à ne me soucier que de moi-même, j’avais l’occasion, quatre jours 100% libres (au départ n’étaient prévus que deux jours et demi).
Sans rire, c’est sûrement la meilleure chose que j’ai faite de ma vie ! Je suis convaincue qu’il y a des périodes clés dans la vie, et que ce soit dans le bon, comme dans le mauvais sens, elles vous poussent à aller vers vos retranchements. Et pour le coup, en re-contextualisant ce voyage, je peux vous dire que l’on m’a pris pour une folle. Mes parents (enfin non, pas toi Papa ahah), mes amis… J’ai d’abord eu le droit au traditionnel « Tu pars toute seule et dans 3 jours ? T’es pas bien ?! C’est pas le moment ! ». Oui, mais justement, c’est JAMAIS le moment. Alors on fait comment en partant de ce constat ? Eh bien on « s’en tape » deux secondes et le moment, on le créé. On oublie un peu les « mais » qui régissent la vie quotidienne, on s’émancipe juste de la vie elle-même !
Une fois l’idée expliquée, le besoin de partir, de changer d’air (il y a quelques années, j’allais chez le coiffeur quand quelque chose ne tournait pas rond chez moi… maintenant je change de pays, allez comprendre) on m’a dit « Tu as raison, ça va te faire du bien, on ne vit qu’une fois. » et tout le bazar. Pourquoi ce n’est pas l’idée qui vient en premier dans nos tête ? C’est clairement la plus saine !
L’idée que j’essaye de vous transmettre là est la suivante : arrêtez avec les « mais », ce ne sont que des prétextes qui nous aident à nous cacher à nous même que nous avons peur. Peur que ça ne colle pas avec les emploi du temps, avec l’appartement et la bestiole à faire garder, peur que tout le monde ne comprenne pas la démarche, peur que tout ne se passe pas comme prévu sur place… Et tout un tas d’autres choses propres à chacun. Si vous pouvez vous émanciper de tout ça le temps d’une, deux ou trois journées, ce sera déjà beaucoup de gagné sur un plan personnel. Personnellement je me suis juste posée cette question « Ce sera pire ici ou là-bas ? « …  La réponse m’a poussée à partir !
Et laissez-moi vous dire que Rome et une ville PARFAITE. Quel que soit l’esprit, n’importe qui peut y trouver son compte !
Évidement les sceptiques me parlerons de coût… Pour vous donner un ordre d’idée, mes billets d’avion m’ont coûté moins cher que le Lille-Tours en train (aller-retour) que je faisais presque une fois par mois il y a de cela quelques mois. Globalement ce qui revient le plus cher c’est l’hébergement, et là encore les solutions sont adaptables à chacun puisqu’il existe des auberges de jeunesse, des Couchsurfing, des AirBnb… Bref, autant de solutions à moindre prix ! Gardez en tête qu’aujourd’hui beaucoup de choses vont dans votre sens pour que vous puissiez voyager si vous en avez envie 🙂

Petit guide pratique

Niveau timing et pour vous expliquer, je suis arrivée à l’aéroport de Fiumicino vers 14h15, après 2h de vol, puis j’ai couru prendre un train qui m’a directement emmenée à la gare de Termini. Je n’avais jamais mis un pieds à Rome mais je me suis parfaitement bien débrouillée puisque tout s’est tellement bien enchainé qu’à 15h je ressortais de mon hôtel (l’Hôtel Cambridge, à trois minutes à pieds de la station Termini) prête à conquérir la ville !
Et je peux vous dire que j’ai marché. BEAUCOUP MARCHÉ. Mon idée de départ était de toute manière de tout faire à pieds, du fin fond des petites ruelles, au sommet des collines romaines… Je n’ai pris le métro qu’une fois, le deuxième jour pour rejoindre le Vatican, et c’était bien plus par soucis de temps que d’économie d’efforts (preuve en est, le soir même je refaisais le même trajet, en longeant les rives du Tibre, et à pieds ahahah) 😉 Tout ça pour dire que c’est une ville très facile et agréable à explorer à pieds ! Cela à beau être une capitale, il n’y a rien d’insurmontable si comme moi vous aimez marcher 🙂
Également, pour ce que qui est des visites, ne pensez pas que cela va casser votre porte-monnaie puisque non, pour peu que vous vous y preniez bien, votre budget visite vous reviendra 50% moins cher que votre budget alimentation sur place.  En effet, beaucoup de lieux son ouverts gratuitement au public à Rome. Dans le cas contraire sachez que beaucoup de ristournes sont faites pour les étudiants ressortissants de l’Union Européenne et cela peut très rapidement devenir un bon plan !
Et comme j’en parlais justement, il serait dommage d’aller à Rome sans goûter aux fameuses pizza italiennes et à LA mozzarella (je ne citerais pas la marque qui avance que sa mozzarella a « le coeur bon comme l’Italie », mais sachez que c’est clairement mensonger ahah, cela n’a RIEN de comparable)… Mais ne vous étonnez pas si vous allez dans un restaurant (dans lequel un serveur vous aura sûrement harponné alors que vous ne faisiez que passer dans la rue) : les couverts font preuve d’une taxe et le pain est payant, oui, oui ! Mon seul regret, et je ne pourrais même pas vous expliquer pourquoi je ne l’ai pas fait, c’est de ne pas avoir goûté aux glaces italiennes. Pas le choix, je vais devoir y retourner rien que pour ça !
Pour mon trajet retour, et comme mon avion décollais tôt, j’ai décidé de prendre l’option bus. J’ai pris le premier qui partait de la station Termini (4h40 du matin quand même hein, ça pique les yeux) et suis arrivée 40 minutes plus tard à l’aéroport de Fiumicino pour mon embarquement à 6h30 (sachant que j’avais déjà fait mon enregistrement en ligne, j’était laaaarge).

Et maintenant, si je vous montrais ?

JOUR 1

Santa Maria Maggiore

Santa Maria Maggiore 

img_2011

Foro Traiano 

img_2012

Monumento a Vittorio Emanuele II 

img_2045 img_2059 img_2081

Vue sur les Colisée depuis les terrasses du Vittorio 

img_2097 img_2107

Tombe du soldat inconnu 

img_2108

LA chose que je rêvais de voir à Rome : La Fontaine de Trevi 

img_2123

 Fontana del Tritone img_2135

Vue du haut de la Trinità del Monti 

img_2142

La Trinità del Monti 

img_2157

Un passage près de Trevi 

img_2160

Et de nuit, ça donne quoi ?

La Fontaine de Trevi… Magique ! ↓

img_4302

Façade du Vittorio 

img_4303 img_4304

 Le Foro Traiano ↓↓

img_4305

img_2207

img_4306

Le Colisée 

img_2234

JOUR 2

img_4317

Piazza San Pietro 

img_2248

Entrée du Musée du Vatican 

img_2257

Coupole de la Basilique Saint-Pierre vue des terrasses des Jardins du Vatican 

img_2274

Le Vatican regorge de milliers de statues, ici, la salle des bustes 

img_4318

Le Gruppo del Lacoonte 

img_2303

La salle des animaux 

img_2326

La salle ronde, sa vasque et sa voûte hémisphérique 

img_2331

img_2366

Tapisserie La Résurrection du Christ 

img_2369

Plafond de la Galerie des Cartes 

img_2379

 La Galerie des tapisseries et son plafond, une merveille qui n’est PAS en relief, mais entièrement peinte 

img_2380

img_2383

La Basilique Saint-Pierre 

img_4320

551 marches plus tard… La vue du haut de la coupole de la Basilique 

img_4321

La coupole vue depuis la dernière terrasse 

img_2454

img_2496

La Piazza Navona 

img_2501 img_2504

La Fontana dei Quattro Fiumi (statue du Gange et statue du Danube) 

img_2512

Fontana del Moro 

img_2526

Cadenas du Ponte Sisto 

img_2543 img_4323

Le Château Sant’ Angelo et son pont 

img_2569

Vue sur le Ponte Vittorio Emanuele II et la Basilique Saint-Pierre 

img_4324

L' »Ange portant des clous » de Girolamo Lucent sur le Pont Saint-Ange 

img_2591

img_2618

La Basilica San Pietro 

img_4326JOUR 3

img_2685

Le Colisée ↓↓
img_2718 img_4363

L’Arco di Constantino 

img_2727 img_2765

Vue depuis le Palatino ↓↓↓

img_2803 img_2819 img_4364

De nouveau le Vittorio… sous le soleil 😉 

img_2858

Et un « Au revoir » à la Fontaine de Trevi, avec une pièce lancée comme le veut la tradition 🙂 ↓↓

img_2865 img_2887

Et voilà pour cette découverte de Rome !

Cet article arrive une semaine après mon voyage puisque, plus que « beau » en passant par les photos, je l’ai voulu réflexif, j’ai voulu prendre le temps de poser mes mots et mes idées pour vous dire que c’est possible de réaliser un joli rêve ou un voeux si l’on saisi sa chance… J’en ai déjà eu la preuve par le passé mais je l’ai malheureusement oublié pendant quelques temps. Alors la solution c’est sûrement de tenter d’en réaliser un autre pour se remémorer la valeur des rêves. Personnellement, ce sont eux qui me guident d’étape en étape. J’en ai toute une liste en fait, là haut, dans ma tête, et je sais maintenant, après quelques-uns déjà réalisés, que je peux aller jusqu’aux suivants, juste en lâchant prise dans les moments de doute, et en écoutant cette petit voix que l’on a trop l’habitude mettre en sourdine.
Bref, foncez, et réalisez vos souhaits les plus chers ! Personnellement, je repars tout bientôt ♥︎

Et d’ailleurs, quels sont-ils ? Dites-moi en commentaires ! Quels sont vos rêves ? Et les villes/pays que vous rêviez d’explorer, quelles sont-elle ? 

Je vous embrasse fort ! ♥

Signature
Share

You might also like

Comments

  • Dez'

    Written on 26 octobre 2016

    En tout cas ça s’est vu que ça t’a fait du bien ma poulette. Moi aussi c’est un voyage que je rêve de faire depuis un petit moment maintenant et en te lisant, tu m’as vendu du rêve! J’ai envie de sauter le pas! Visiter l’Italie en générale. Autant pour ses monuments que pour sa gastronomie!
    Mais un de mes plus grands rêves serait d’aller en Inde pendant la Holi et de visiter le temple d’Angkor au Cambodge. Et comme tu l’as si bien dit, rien n’est impossible, donc je continue d’y croire! ^_^

    Répondre

Leave a Reply