Follow me on:

  • Mon enfer capillaire

Hello hello !

Je sais que j’abuse, mais… « Vous l’avez vu si vous me suivez sur Instagram » (ahaha :P) j’ai vécu ce qui se rapproche le plus de l’enfer durant les 5 derniers jours. Un enfer bien particulier puisqu’il était d’ordre capillaire… Hhmmmm celles qui me suivent sur Instagram savent ce qu’il s’est passé et comment cela s’est terminé, mais je me suis dit que ça vallait vraiment le coup de faire un billet d’humeurs, parce j’avoue que mes nerfs on été mis à dure épreuve !

Alors je ne sais pas vous, mais personellement j’adore aller chez le coiffeur ! Pour moi mon rendez-vous chez le coiffeur c’est ce qui se rapproche le plus d’une thérapie. Quand je ne me sent pas bien, que le moral ne va pas fort, la première chose à laquelle je pense c’est à aller chez le coiffeur.
Alors cette petite habitude a amené mes cheveux dans des univers un peu changeants : la crinière de princesse, le carré court, le roux, l’acajou, la frange, le blond cuivré, le carré long, le blond doré, et de nouveau une belle chevelure… C’est bien simple, j’ai presque tout fait, et mes cheveux ne m’ont jamais lâché !
Il faut savoir que j’ai commencé dans la vie en détestant mes cheveux ! D’abord trop longs (jusqu’aux fesses), avec trop de masse, puis après trop courts… mais ça encore ça s’arrange toujours puisque si c’est trop long, on coupe, et si c’est trop court on laisse pousser… Non, le véritable soucis a toujours été la couleur. Si petite j’étais dotée d’un joli blond doré, en grandissant je me suis vite vue affublée d’un blond assez foncé, avec quelques reflets blond/roux, mais  cette couleur me paraissait tout de même trop terne, et c’est à partir de là que la folie des couleurs a commencée.
Et comme beaucoup le savent, quand on commence, on ne s’arrête jamais…
Il y a de cela une semaine j’avais un blond doré et je n’avais plus été chez le coiffeur depuis 6 mois… Et ça donnait ça :
Mon blond doré Durant cette période mes cheveux ont bien poussé de 6 cm… Donc évidemmment ça se voyait à la racine qu’un petit truc clochait, mais comme c’était l’été je me suis dit « Je fout la paix à mes cheveux, et à la rentrée je file chez le coiffeur. ». Je m’y suis tenue et j’avais vraiment des cheveux en excellente santé !
Jusqu’à ce fameux rendez-vous de vendredi dernier… Là, l’enfer a commencé.

Je suis allée chez Camille Albane, Rue de Paris pour les Lilloises, alors qu’avant j’allais à celui Rue de l’hôpital Militaire, salon dans lequel je n’avais JAMAIS eu de problème. Quelques rues séparent donc très clairement le paradis de l’enfer.
Aahhh l’enfer… Il a commencé lorsque j’ai dit au coiffeur que je voulais revenir vers ma couleur naturelle. Et vous savez, votre coiffeur vous lui faite confiance… Alors vous le laissez faire son métier sans trop vous soucier… C’est comme ça que je me suis retrouvée avec trois tonnes de produit sur les cheveux parce que « Il faut enlever tout le doré de vos longueurs »… Okkkkk.
Bref, quelle n’a pas été ma surprise lorsque je suis arrivée devant le miroir avec des cheveux blanc, gris, dorés, et élastiques.
Alors jusqu’a ce que ça vous arrive vous savez pas vraiment ce que c’est qu’un cheveux élastique, on sais pas trop ce que ça veut dire… Eh bien visualisez un élastique extrêmement fin et imaginez que vous tirez sur chaque extrémité de cet élastique… Il s’étire, encore, encore, encooore, et CLAC, il casse. Maintenant imaginez votre chevelure comme ça… élastique… On appelle ça un cheveux TRÈS poreux. Presque mort quoi !
Là ça y est, j’ouvre les vannes, et je crie. Je me retrouve avec des cheveux d’une couleur importable, presque morts et donc forcement, obligée de couper. Moi qui laissait pousser mes cheveux et qui voulait les respecter un peu plus… Envolée la belle idée !
Alors là pour me calmer et sécher un peu mes larmes on me dit « Si vous voulez on peut faire une patine un peu plus foncée pour arranger ça. »….C’est partie donc pour une patine couleur sable.
Et là, « Veuillez nous excuser mais… », QUOIIIII ENCOOOORE ? « On a plus d’eau chaude. »… Là, déjà 3h30 avaient passées, et je n’en pouvait plus… Les larmes, cette boule au ventre, cette envie de partir en courant… Mes nerfs étaient à vif.
Et là : « Il est bien évident qu’on ne vous fait pas payer la prestation d’aujourd’hui, je suis vraiment navrée. ». Eh bien encore heureux. Cette coiffeuse aura pu être aussi navrée que possible, je n’en avait rien à faire, elle m’avait pris l’une des seules choses que j’aime vraiment chez moi : mes cheveux.
Bref, à ce moment, me voilà blonde PLATINE… Il est beau le naturel hein ! Voyez un peu :
Ce blond platineEt pour ne rien gâter, mes cheveux sont toujours élastiques, malgré les paroles de la coiffeuse qui se veut faussement rassurante : « Mais regardez ma brosse ! Après les soins qu’on vous a fait, ils ne sont presque plus élastiques, c’est normal, moi aussi ça me le fait ! »… J’avais envie de la tuer !
Mais malgré le fait que vos cheveux soient abimés, vous ressortez toujours de chez le coiffeur avec cette impression qu’ils sont beaux, en forme… malgré la couleur foireuse…

Et ce, jusqu’au premier shampoing que vous ferez seule, chez vous… Et là ça a été TROP. Le début d’un stress que je n’avait jamais connu… même quand je passe des exams ou quand je passais mon bac je me sentais mieux !
Alors oui, pour certain(e)s ça peut paraître un peu poussé comme sentiment, mais imaginez d’avoir tout le plateau supérieur de votre chevelure élastique, texture chewing-gum en sortant de la douche…  Qui mettent des heures à sécher… Puis ne pas pouvoir les sécher, de peur de leur faire du mal, et enfin, se retrouver une fois les cheveux secs, avec la sensation d’avoir une botte paille sur la tête… Quand vous aimez vos cheveux, qu’ils vous font vous sentir bien, que c’est une des choses que vous aimez par dessus tout chez vous, et bien quand on les bousilles contre votre gré vous vous sentez au 4eme sous sol !
Et c’était clairement mon cas durant ces 5 petits jours… j’ai passé énormément de temps avec les nerfs aussi écorchés que mes cheveux. J’ai passé la moitié de ce temps enfermée chez moi, à dormir ou à pleurer. Là encore ça peut paraitre excessif comme réaction, mais une couleur de cheveux influe aussi beaucoup sur la façon dont vous vous voyez, et dont vous voulez que l’on vous voit. Et sur ces jours-ci j’ai plutôt bien compris qu’être blonde platine ce n’était pas pour moi, ça ne me correspondait en rien ! J’aime de façon générale pourvoir passer assez inaperçu, ne pas avoir le teint grisâtre d’un cadavre, pouvoir porter n’importe quel makeup, pouvoir mettre n’importe quelle couleur de vêtement… Bref, tout ce que le blond platine ne permet pas ! Franchement jamais au grand jamais je n’aurai osé porter un rouge à lèvre rouge pétant avec cette tignasse ! Certaines le portent très bien, mais teint très pale qui vire au gris à coté du blond platine + ral rouge profond = sale résultat qu’il faut savoir assumer… Ce qui n’est pas mon cas malheureusement 😅

Et ô bonheur, samedi je suis passée chez Franck Provost (à Rihour pour les Lilloises) suite aux recommandations d’un ami sur Twitter, et là j’ai pu parler au patron, le gentil Michel, qui m’a écouté et directement rassurée. En gros, et pour faire court le discours était : « Pas de panique, c’est rattrapable, aussi bien le mal qui a été fait à tes cheveux que la couleurs qui ne te colle pas à la peau. Dans deux balayages tu aura de nouveau ta couleur naturelle. ».
Bref, je ressors de chez Michel avec la banane ! Un sourire jusqu’aux oreilles, un rendez-vous pour le mardi suivant, pile la veille de ma pré-rentrée (l’horreur est sauf !) et scandant « Ils vont me sauver les cheveux ! ». Ouf !

Mais bon… il faut bien que je me lave les cheveux en attendant, et là, tous les doutes sont de retour ! Et les pleurs également. Et si mes cheveux ne réussissent pas à boire la couleur ? Et s’ils me lâchent et que je me met à les perdre ? Est-ce qu’ils vont tenir le coup ? Est-ce que je vais être obligée de TOUT couper, genre à la garçonne ? Et si ça marche, est-ce que mes cheveux vont réussir à s’en remettre ? Est-ce qu’ils vont repousser normalement ? …Autant de questions qui m’ont fait paniquer. Juste paniquer, il n’y a pas d’autre mot ! À ce moment là, ma dernière envie c’est d’aller à mon rendez-vous du mardi… de retourner au pilori, même si le patron de mon nouveau salon s’est montré très confiant et très rassurant lors de ma visite du samedi.

Bref, vous l’aurez compris, jusque là, c’était un looonnnng weekend, biiiiieeeen merdique !
Puis est arrivé le Mardi… ou la journée internationale de l’angoisse pour moi ! Stressée au possible, je commençais même à avoir des boutons, sortis de nul part, pffff, comme si les cheveux élastiques ce n’était pas déjà suffisant !
Bref, j’arrive chez Franck Provost et suis directement accueillie par Michel qui se souvient bien de mon cas (en même temps oublier une chevelure aussi pourrie que la mienne à ce moment là ça doit pas être évident). Mais bon, comme j’ai passé la fin de mon weekend à angoisser j’étais forcement un peu (complètement ?) à cran et très très peu sure quant à la situation et quant au fait qu’il était possible de rattraper un minimum le « travail » qui avait été effectué quelques jours plus tôt chez Camille Albane.
Mais là encore, on m’a écouté, on m’a rassuré, on m’a expliqué les choses calmement, avec le sourire. Mes coiffeurs attitrés ont été vraiment très patients avec moi lorsque l’on a refait le tour de la situation et de mes craintes quant à l’effet qu’aurait une coloration EN PLUS sur mon cheveux déjà extrêmement sensibilisé.
Puis à un moment arrive le : « Bon, on repars vers quelle couleur ? »… Et après avoir eut les cheveux d’une couleur pareille, ma seule envie c’est de véritablement revenir vers ma couleur naturelle. Bon évidemment on me préviens que le rendu ne sera pas ma couleur exacte et que l’on va juste faire un balayage en mélangeant deux nuances de blond foncé avec la coloration la moins abrasive possible pour qu’en finalité mon cheveux ne soit pas plus sensibilisé et on y ajoutera une patine doré foncé pour qu’à la fin le rendu soit le plus naturel possible…
Et après 20 minutes de parlotte, de psychologie poussée et de cours de chimie improvisé me voilà en train de boire mon thé au citron gentiment apporté, et les cheveux dans le cambouis 😉

Et je ressort du salon 2h plus tard, heureuse et avec un moral remonté à bloc et de beaux cheveux ! TADAAAM :
Mon sauvetage capillaireEt en plus, alors que l’on m’avait fait un devis de 93€, ma carte bleue est elle aussi heureuse puisqu’on ne me fait payer que 85€ (bon c’est quand même pas mal surtout quand on voit la longueur de mes cheveux maintenant…)… Mais qu’importe le prix, c’est avec joie que je me suis délestée de cette somme puisque depuis je pète le feu, et mes cheveux aussi ! Ou tout du moins un peu plus que ce n’était le cas lorsqu’ils étaient platines jusqu’à la moelle…
Puisque oui, depuis mon passage chez Franck Provost et entre les mains magiques de Michel, mes cheveux sont moins élastiques lorsqu’ils sortent du shampoing. Alors évidemment ils le sont encore, ça ne s’arrangera pas totalement du jour au lendemain, mais j’ai tout de même constaté un mieux. Une fois secs mes cheveux sont toujours secs, évidemment, mais ça aussi j’ai constaté un léger mieux une fois sortie de chez mon nouveau coiffeur et mon premier shampoing post balayage.
À coté de tout ça je bichonne mes cheveux et m’en occupe de manière intensive ! Bains d’huiles (je fais carrément un cocktail d’huiles ahah), soins bétons, rinçage au vinaigre (oui oui), brossage minimal (ou tout du moins je fais comme je peux puisqu’au premier coup de vent dans la tronche mes cheveux ressemblent à un nid d’oiseaux), compléments alimentaires… Bref, tout ça pour vous dire que j’ai environs une quinzaine de produits dédiés à mes cheveux et que je me donne vraiment un mal de fou pour qu’ils reviennent d’entre les morts !

Pour le mot de la fin, je vous dirais tout simplement de faire très, très, trèèèès attention a vos cheveux. N’essayez pas de les dénaturer, si vous êtes nées avec telle couleur c’est qu’elle est sensée vous aller et être celle qu’il vous faut 😊
J’ai retrouvé une couleur de cheveux un peu plus « terne » que mon blond doré, mais qui se rapproche pas mal de ma couleur naturelle, et je me rend compte que ce manque de peps niveau couleur capillaire je peux très facilement le rattraper en jouant sur mon maquillage par exemple !
Voilà, si vous avez de beaux cheveux, prenez-en soin et bichonnez-les ! Et si vous doutez encore et que vous voulez passer de brune à blonde platine, repensez aux cheveux élastiques que je me suis payée et ça devrait vous dissuader un petit peu 😉

Voilà voilà pour cette mésaventure capillaire riche en rebondissements ! Surtout, dites-moi si par malheur il vous est arrivé la même chose, partagez votre expérience. Ça nous fera plaisir à mes cheveux élastiques et moi de ne pas nous sentir seuls au monde 😉 Si vous avez des astuces, des produits ou que sais-je d’autre à me conseiller, je suis également preneuse ! Dites moi tout, tout, TOOOUUUT !!!

Je vous embrasse fort !

Signature
Share

You might also like

Comments

    • myredcarpetbys

      Written on 12 septembre 2015

      Merciiiiiii ! Moi aussi j’avoue que je les aime mieux que les précédents

      Répondre
  • Juliette Latraf

    Written on 13 septembre 2015

    Que d’aventures (que j’avais déjà suivies sur instagram) ! En tout cas, c’est vrai que ça fait flipper ! Pour ma part, j’ai toujours été un peu stressée de la colo, surtout pour ce qui est de l’entretien des racines. J’ai parfois envie d’un petit changement de couleur, mais jamais d’un truc définitif, du coup, c’est racines obligées après, et ça … Je veux pas. Je m’en suis donc tenue à une coloration qui part en 28 shampoings il ya quelques mois, et sinon généralement, un peu d’éclaircissant avant l’été pour aider le soleil à faire son job ! Mais j’ai de plus en plus envie de blond, de clair, de lumineux … Ton histoire n’aide pas à me décider haha !
    En tout cas, je suis vraiment heureuse pour toi que ta couleur soit revenue presqu’à la normale et que tu aies pu te détendre enfin après une dure semaine ! Le résultat est super beau, heureusement qu’il y a des dieux du cheveux pour régler les désastres 🙂 ! Plein de bisous 🙂

    Répondre
    • myredcarpetbys

      Written on 13 septembre 2015

      Ahhh les racines ^^ Perso ça ne m’a jamais dérangée comme j’adore aller chez le coiffeur (j’adore, j’adorais, j’adore de nouveau… je ne sais pluuuus !), mais c’est vrai que si tu changes radicalement de couleur ça peut devenir chiant j’imagine… Moi ça me faisait ça quand je suis passée de ma couleur naturelle à un acajou cuivré, et c’était pas très beau ! Chaque mois je m’enquiquinais à refaire la colo moi même 🙂
      Après si tu veux éviter les racines type « j’ai une barre de repousse atroce », la meilleure chose a faire c’est de passer de la coloration simple, au balayage ! Là avec le balayage, comme la colo (ou la décolo) ne prend en moyenne qu’une mèche sur deux, la repousse apparait bien plus naturelle ! La preuve, je suis restée 6 mois sans toucher à mes racines qui faisaient bien 6cm et ça ne me choquais pas du tout, ça faisait même un effet fondu que j’aimais bien, un peu comme cet effet racine apparentes qui était bien à la mode cet été 🙂
      Après je comprend que mon histoire te dissuade un peu, mais tu ne devrait pas t’en inquiéter parce que d’abord, tous les coiffeurs ne sont pas des abrutis finis, et puisque tu as bien préservé ton cheveux et ne lui a rien infligé d’atroce d’après ce que j’ai compris… Moi j’avais déjà enchainé toutes les couleurs possibles et inimaginables, et bien 4/5 balayages… Donc mes cheveux n’étaient plus naturels, même s’ils étaient en bonne santé et qu’ils reprenaient de plus en plus du poil de la bête ! Le cheveux élastique tu ne l’aura pas après une décolo ou un balayage puisque toi ton cheveux est naturel 😉 Donc franchement, ne t’inquiète pas pour ça ! Si tu veux quelque chose de plus clair et de plus lumineux, demande à ton coiffeur (juste, choisi le bien hein xD) et je suis certaine que pour y aller petit à petit et sans trop sensibiliser ton cheveux il te conseillera un balayage !

      Des bisous ma belle ! <3

      Répondre

Leave a Reply

Instagram