Follow me on:

  • IMG_2565

Il a quelques jours, ou peut-être même quelques semaines si j’y pense bien, je lisais un article intitulé « Le blog, un sujet tabou ? » (Coucou La Minute d’Emy, oui oui, c’est de toi 🙂 ). Et je me suis dis quelque chose du genre « Mais OUI ! ». Rien que le titre avait réussi à accroché mon regard parmi les nombreuses publications Hellocotton…
Cet article, son titre, ce qu’il impliquait, tout ça m’a tapé à l’oeil pour la simple et bonne raison que moi aussi, je me disais souvent qu’en effet, avoir un blog, être blogueuse, c’était quelque chose qu’on n’osait pas, ou qu’on ne voulait pas forcement aborder, que ce soit avec sa famille, avec ses amis, ou même avec des personnes que l’on rencontre au hasard d’une rue, d’un évènement, d’une soirée…

Personnellement, mon premier réflexe quand je rencontre quelqu’un c’est de dire « Bonjour, je m’appelle Ségolène, enchantée » et à la question « Tu fais quoi dans la vie ? » je répond « Je suis étudiante en cinéma. »; et pas « Bonjour, je m’appelle Ségolène et je suis blogueuse, enchantée ». C’est peut-être forcer un peu le trait tout ça. Mais peu importe, l’idée reste la même  !
Ce sujet qui faisait déjà un peu débat dans mon esprit, a été relancé il y a quelques jours par une question que l’on m’a posé (et que vous pouvez d’ailleurs retrouver dans ma vidéo FAQ)… Cette question, en rapport avec mon passage au Festival de Cannes était la suivante : « T’es tu servi de ton statut de Blogueuse à Cannes ? »… et là encore je me suis dis « Et pourquoi ? ». Dans ma tête, la réponse me paraissait évidente.
C’est vrai, quelle légitimité j’aurais à dire « moi je suis blogueuse », moi et mes quelques abonnés, moi et mes quelques lecteurs. Si vous êtes attentifs, tout ce qui reviens dans la dernière phrase c’est le mot « moi ». Et oui, ça a une certaine importance à mes yeux, parce que Cannes, si j’y ai été en partie pour pouvoir offrir de belles choses à ce blog, je l’ai aussi, et surtout, fait pour MOI.
Alors non, là bas je ne me suis pas présentée en temps que Blogueuse, bien que ce soit une part de moi à laquelle je suis très attachée, je me suis présentée en temps que moi, Ségolène, 20 ans, étudiante en cinéma.

Il est vrai que j’aurais pu avancer le fait que j’étais l’heureuse propriétaire de ce blog… mais non, là encore, pourquoi ?
C’est une de mes grandes hantises si vous voulez tout savoir ; tout rapporter à mon blog (ou plus largement à moi). Toujours. Monopoliser la parole, face à des personnes qui n’en n’ont pas forcement quelque chose à faire… En fait, avoir un blog, ça peut avoir deux effets (parmi tant d’autres, mais là encore je mise tout blanc, ou tout noir) : rendre pudique, ou rendre égocentrique. Personnellement, je me met dans la première catégorie. Tant et si bien, que mon blog reste à la maison. Si vous y pensez c’est un peu comme séparer vie professionnelle, et vie personnelle… Quand je suis à la fac, mon blog reste à la maison. Quand je suis à la maison, je me consacre toute entière à mon blog.blog
En fait non, qu’est ce que je raconte ?! Mon blog, C’EST ma maison. Vous connaissez forcement cette sensation : le matin, partir de chez soi en se disant qu’on serait bien resté au chaud un peu plus longtemps, le midi se dire « vivement ce soir que je rentre chez moi » et le soir, la libération ; enfin, vous êtes libre de rentrer, de mettre vos chaussons, de prendre un thé bien chaud, de vous emmitouffler dans votre plaid et d’être bien, juste BIEN. Et bien ce rapport que l’on a tous avec notre nid douillet, c’est aussi le rapport que j’entretient avec mon blog !

Bref, je m’éloigne du sujet de départ (mais si vous y réfléchissez, tout est lié).largem
Après, comme je pouvais le lire dans le billet d’Emy, il y a l’entourage. Personnellement, mes parents ont été les premiers et même les seul au courant de mon PROJET de blog. Et comme d’habitude, ils ont été les premiers à me dire « fonce ! ».
Et pourtant, déjà à ce stade, il y avait cette idée de « tabou ». Puisque My Red Carpet, ça a été une année entière de questionnements type « Je le fais ou pas ? », « Et si je le fais, il se passera quoi ? »… « Oui mais si je ne le fais pas ? »… autant de choses que je ne voulais pas aborder avec mes amis, même les plus proches, ni même avec mes parents, de peur de ne les embêter à la longue. C’est donc dès le début que la phase « pudique » a pris racine.
Puis est arrivé le jour ou je me suis mise au travail. Là encore c’est quelque chose que je faisais pour moi. Parce que j’allais mal, et parce que j’avais besoin de me raccrocher à quelque chose (idéalement autre que des amis, sinon ça aurait été trop simple évidement). Et là encore, j’ai tout gardé pour moi, me donnant corps et âme dans la création de ce blog, passant mes weekends éveillée… Une période pas facile, mais une catharsis à la fois.
Et enfin, THE D Day… ou The B Day, bref, le jour de mon anniversaire. Mes 20 ans. Le pire anniversaire de ma vie… que j’ai su rendre meilleur grâce à la publication de My Red Carpet By S. Là encore, fond du trou. Et pourtant une petit once d’espoir, la création d’une bouée de sauvetage. (C’est ce même jour que j’ai décidé d’écrire ma lettre de motivation pour le Festival de Cannes, POUR MOI. Un cadeau de moi à moi si vous voulez.)

Là vous vous dites « Ouais… et alors ? Quel est le rapport ? ACCOUCHE. »… Mais chut, on est en thérapie là ! (Au moins !)

Ce jour là donc, j’ai rendu le blog public. Sur la toile, sur les réseaux sociaux. Bref, partout. Tout le monde pouvait choisir d’être au courant, ou bien de ne pas l’être. Pour la plupart ce sont des avis et des commentaires positifs qui sont ressortis. Mais là encore, ce n’était que le début… ça l’est toujours d’ailleurs. Le début.
Je disais donc que les gens pouvaient choisir d’être au courant de mon nouveau « statut » de blogueuse… ou non. Aucun message sur mon profil Facebook perso, pour annoncer cela. Juste des invitations à liker la page Facebook du blog. Vous savez ce que c’est, cette fameuse notification « Machin vous invite à aimer sa page Trucmuche ». C’est tout. Libre a ceux qui le voulaient d’aller y jeter un coup d’oeil ou pas. C’est comme ça que mes amis ont appris la nouvelle, mais jamais au grand jamais je n’ai dit spontanément, ou au fil d’une conversation « Eh au fait, tu sais pas quoi ??? Je suis bloguuuueeeuuuse !!! ». NON.
C’est quelque chose que pudiquement, je garde tabou de peur de toutes les questions et de tous les jugements qui pourraient s’ensuivre.
Car si quelques personnes adorent tout ce qui attrait à la blogosphère (souvent nous les filles), ou si d’autres ne n’y intéressent pas (souvent vous, les garçons), il y a toujours quelqu’un (tous sexes confondus) qui jugera que la blogo c’est superficiel et juste un moyen d’attirer l’attention. J’ai envie de dire quelque chose à ceux là : vous n’avez rien compris.
Et c’est exactement pour toutes ces raisons que je n’aime pas plus que ça mettre en avant le fait que je tienne un blog. Après évidement, je ne suis pas non plus du genre cachotière maladive ou menteuse, donc si l’on me demande quels sont mes hobbies (ce qui arrive plus ou moins vite selon le contexte) j’expliquerai le plus naturellement du monde (comptez tout de même sur une once de gène) que je tiens un blog. Mon blog.IMG_2571

Tout ça pour expliquer une chose (oui ça fait beaucoup pour peu de choses au final), mon blog c’est quelque chose qui a pris une place importante dans ma vie. Cependant, je ne pense pas avoir assez de légitimité pour me permettre de me présenter comme étant  « Ségolène, 20ans, Blogueuse ».
Si vous me suivez sur Twitter et Instagram d’ailleurs, vous pouvez voir que la première chose qui apparait dans mes descriptions c’est « étudiante en cinéma » PUIS « blogueuse ». Peut-être que le jour ou j’aurai plus confiance en moi et en ma légitimité en tant que blogueuse, je changerai cet ordre… D’ici là, j’estime qu’il me reste un sacré bout de chemin, et je l’espère d’ailleurs, puisque c’est comme ça que les meilleures choses se construisent si vous y pensez bien : à force de patience et de détermination. Comme on dit, on a rien sans rien ! Alors oui au début on galère, puis quand on pense enfin que tout est arrangé, on replonge la tête sous l’eau, tout ça pour mieux pouvoir prendre un grande et belle bouffe d’air frais après… le début de tout en somme.

Aujourd’hui sur un plan personnel je suis en quelque sorte bloquée à la phase « tête sous l’eau », mais j’ai le droit de temps en temps à quelques bouffées d’oxygène. Le Festival de Cannes en était une, une parenthèse enchantée. Cet article en est une également. Une ÉNORME bouffée d’air pur même. Un moyen de poser des mots sur quelque chose qui me turlupine depuis quelques semaines ; et en même temps de répondre avec plus de précision (c’est le moins qu’on puisse dire) à cette question qui m’a été posée pour ma FAQ.

J’espère vraiment ne pas vous avoir trop embêter avec ÇA, cet article mastodontesque… une bouffée d’oxygène qui m’aura quand même pris un sacré bout de temps à rédiger en évitant toute maladresse mais en restant la plus honnête possible, la plus MOI (j’ai juste du enlever une ou deux insultes par ci par là, qui venaient au gré de mes pensées…bon ok, peut-être 15 ou 16 insultes).

Ah, et surtout, si vous avez tenu jusque là, n’hésitez pas à commenter 😉

Comme d’habitude, et jusqu’au prochain article, je vous embrasse fort !

 

Signature
Share

You might also like

Comments

  • Salomé

    Written on 27 mai 2015

    Coucou ! Je me suis totalement retrouvée dans ton article ! Je suis égalemetn pudique au niveau de mon blog pour la simple et bonne raison que (Calimero time!) je n’ai pas un entourage qui m’encourage. Mes parents me riraient au nez, s’ils le savaient, mes amis ne sont pas dans cet univers. De plus, je n’ai jamais été une fille populaire. Je vois que tu as le livre de Marie, je n’ai pas été harcelé au lycée, mais les gens aiment me détester, c’est bizarre mais c’est comme ça. Du coup, je n’ose pas faire de page FB de mon blog de peur d’être moquée par des gens de ma classe (j’ai 22 ans et je parle comme une lycéenne, je m’en rend compte). Une chaine youtube, pareil. Pour cela, j’attend d’avoir un vrai chez moi, car je suis encore chez mes parents… J’ai vidé mon sac !

    Après, chose positive c’est qu’on fait les choses pour soi et non pour les autres ! C’est ce qui est important je pense !

    Des bisous ! <3

    Salomé

    Répondre
    • myredcarpetbys

      Written on 27 mai 2015

      Coucou Salomé ! Merci beaucoup pour ton commentaire, il m’a beaucoup touchée !
      Personnellement mes parents m’ont toujours dit « Fais ce que tu veux, fonce, si ça marche tu sera fière et nous aussi, et si non tu assumera tes choix mais on sera là pour toi ! », mais je sais que s’il n’avaient pas été comme ils sont je leur serai juste rentré dans le lard en leur disant « Bon maintenant, je fais ça, je le fais pour MOI, et si vous ne comprenez pas : TANT PIS. », parce que comme j’ai pu le dire dans ce billet et comme tu l’a dit à la fin de ton commentaire, il faut faire les choses pour soi et pas pour les autres (et oui, les parents et les amis font parfois partie des « autres », ce qui est regrettable).
      Pour être franche, le seul conseil que j’aurai à te donner c’est de vraiment TOUS leur rentrer dedans ! Leur prouver que tu vaux quelque chose, que tu es forte et que leurs avis, leurs jugements et leurs autres conn***** te passent biiiiien au dessus de la tête. De un tu leur prouvera que tu ES quelqu’un, et pas un morceau viande (c’est triste, mais y’a des gens il faut le leur rappeler) que tu as du tempérament et qu’eux sont juste trop c*** et puérils ! LÀ.
      Ose ! Pense à TOI, à TA vie, et ceux qui ne seront pas contents, et bien ils iront se faire voir !
      Le livre de Marie c’est justement une des choses qui moi même m’a donné envie d’écrire cet article et du coup de lire ton commentaire, et du coup, je l’espère, de pouvoir t’aider (et te faire rire un peu quand même, parce que c’est important de rire) 🙂

      Je t’embrasse fort ! <3

      - S

      Répondre
  • AccrocEnDroit

    Written on 27 mai 2015

    J’ai adoré prendre le temps de lire ton article 🙂 Je pense que le blog ne m’a pas rendu pudique parce que de base je le suis pas je suis plutôt le genre de meufs qui crie le nom de ses potes qui sont à l’autre bout de la rue pour leur faire signe. Mais pas égocentrique non plus dans le sens où plus je bloggue plus mon désir de partager augmente. Pour moi le blog a pas changé grand chose et en même temps beaucoup. Enfin bref xD Super article ma belle ! Bises !!!

    Répondre
  • Jules

    Written on 27 mai 2015

    J’ai beaucoup aimé lire ton article car ça permet de voir les différentes façons de voir/gérer le statut de blogueuse. Je suis un peu tout ton contraire. Je ne suis pas du tout pudique de mon blog et même si je n’ai pas beaucoup d’abonnés, j’ose dire au gens que je suis blogueuse (enfin, je dis tout simplement que j’ai un blog). J’ai l’impression que maintenant, pour se dire blogueur, on doit être connu et avoir des millions de lecteurs et du coup, qu’on ne prend plus le terme blogueur dans sa simplicité, c’est à dire une personne qui tient un blog. Du coup ta phrase: « C’est vrai, quelle légitimité j’aurais à dire « moi je suis blogueuse », moi et mes quelques abonnés, moi et mes quelques lecteurs. » m’a laissé abasourdie ! Je tiens donc à te dire, oui, Ségolène, tu es blogueuse car tu tiens un blog! Il faut oublier le coté superficiel, égocentrique ou encore prestigieux que ce terme pourrait avoir. Avoir un blog, c’est un moyen de partager ce qu’on aime, de faire partie d’une communauté. De mon côté, avoir mon blog ne m’a pas rendu pudique ou égocentrique, il m’a tout simplement donné confiance en moi, et m’a fait rendre compte que j’étais capable de quelque chose.
    En tout cas, je te souhaite une bonne continuation dans le blogging et j’ai apprécié voir ton regard sur le fait d’avoir un blog 🙂 !

    Bises <3

    Répondre
    • myredcarpetbys

      Written on 27 mai 2015

      Oh merciiii ! Ça me fait tellement plaisir de lire ton commentaire, c’est adorable vraiment !
      Après il faut bien comprendre que ma vie perso influe aussi beaucoup sur ce côté pudique, ça ne dépend pas que du blog, mais de tout ce qui se passe à côté également, alors forcement j’ai pas envie que mon refuge soit jugé ou qu’on se pose des questions sur sa légitimité, et donc sur la mienne par extension. Mieux vaut prévenir que guérir comme on dit, et là en l’occurence ne pas « parler » de mon blog c’est la phase « prévention »… parce que sinon je sais que ça va me faire péter un câble de me sentir « jugée » pour faire ce que j’aime et ce qui compte pour moi…
      Mais merci, vraiment merci de m’avoir dis toutes ces jolies choses, ça met du baume au coeur <3

      Bisous 🙂

      Répondre
  • Emilie

    Written on 28 mai 2015

    Merci beaucoup pour le lien de ton article vers le mien. Je me suis retrouvée dans tes propos 🙂

    Répondre
    • myredcarpetbys

      Written on 28 mai 2015

      Merci à toi d’avoir été le « déclencheur » ! Cet article aurait été écrit un jour ou l’autre, mais la lecture du tien à participé à quelque chose dans ce que je voulais poser ici 🙂

      Répondre
  • Sapphire June

    Written on 28 mai 2015

    Hello ma belle, je me retrouve totalement dans cet article et ça fait du bien de voir que je ne suis pas la seule !
    Bravo pour ton article.
    Pleins de bisous 🙂

    Répondre
    • myredcarpetbys

      Written on 28 mai 2015

      Merci beaucoouup ! Je suis contente que cet article ne parle pas qu’à moi ou que de moi 🙂
      Des bisous <3

      Répondre
  • Juliette Latraf

    Written on 28 mai 2015

    Olala, comme je me reconnais dans ton article ! J’ai ouvert mon blog « Madame Latraf » vers la mi-janvier, et bon nombre de mes amis ne sont toujours pas au courant. J’ai peur du qu’en dira-t-on. J’ai peur des remarques que je pourrai recevoir, et encore plus de celles qu’on ne me dira pas à moi, mais qui se diront « dans mon dos ». Je pense quand même à faire mon « coming out » prochainement quand même, parce que je me rends compte qu’au plus je recule ce moment, au plus je flippe ! Mais voila, je vais me lancer, cette fois c’est sur, ma deadline est posée et advienne que pourra ! En attendant, ne mettre personne au courant n’a pas été si problématique, bon, de fait, je ne suis pas énormément visitée et lue, mais qu’importe, je suis la avant tout mon me faire du bien 🙂

    Répondre
    • myredcarpetbys

      Written on 28 mai 2015

      Coucou Juliette !
      C’est vrai que les qu’en dira-t-on, les questions et les remarques (parfois désobligeantes), ça fait peur, surtout si cela vient de tes amis, et surtout si tu es attachée à ton blog comme je le suis au mien (je pense que c’est le cas, je viens d’aller y jeter un coup d’oeil ;))… forcement quand on « s’attaque » à ton bébé, et bien t’as pas envie de te taire et de t’écraser !
      Du coup je pense que le « coming-out »… (ou on pourrait dire « blogging out », j’aime bien ahah), c’est aussi le moment ou tu peux faire un « tri » et voir quelles sont les personnes qui te comprennent, te soutiennent et respectent ton travail, celles pour qui ça leur est égal (j’aime bien ceux là ils sont jamais chiants) et celles qui souhaitent juste te mettre mal à l’aise et détruire l’idée que tu as de ton blog et donc de toi, en critiquant (pas à des fins constructives évidement, ce serais trop simple) et dénigrant ce que tu fais… Donc oui ça fait peur, mais ça permet aussi parfois d’avoir un oeil un peu neuf sur les personnes qui font partie de ton quotidien 🙂
      En tout cas j’espère vraiment que ça se passera bien, surtout continue de faire tourner ton blog, pour toi ! Parce que comme tu dis c’est ce qui fait du bien 🙂

      Merci encore pour ton commentaire !
      Bisous <3

      Répondre
  • AnnSo

    Written on 30 mai 2015

    Coucou!
    Je découvre ton blog avec cet article. Et j’avoue que c’est un joli coup de coeur. Bravo pour ce résultat!
    Pour en revenir à l’article, j’avoue que c’est quelque chose auquel je pense assez souvent.
    Au départ, j’ai ouvert mon blog de manière complètement anonyme. Après j’en ai parlé à mes parents sans pour autant leur donner l’adresse. Enfin j’en ai parlé à certains amis vraiment proches dont j’avais envie d’avoir l’avis.

    Pour le moment, je m’en tiens là.

    Tout simplement parce que j’ai peur. Peur du jugement des autres. Pas des inconnus mais de personne que je pourrai connaître, qui pourraient me juger sur le contenu de mon blog, s’en servent contre moi, interprètent mal mes propos.

    Après j’ai un blog où je me dévoile énormément ce qui doit jouer.

    Enfin je te raconte ma vie là lol

    Mais je tenais vraiment à rebondir sur ce sujet.

    Des bisous

    Répondre
    • myredcarpetbys

      Written on 30 mai 2015

      Coucou Anne-Sophie !
      Merci pour ce commentaire, encore une fois ça met en lumière pleins de choses que j’ai voulu aborder dans ce billet et au fil de commentaires précédents.
      Et clairement, plus je lis les commentaires qui en découlent plus je me dis que MERDE c’est pas normal qu’on ai toute cette appréhension quant aux réactions des gens de notre entourage… Et comme je le disais dans mon précédent commentaire, c’est malheureusement à partir de là qu’on apprend à se rendre compte de qui nous entoure vraiment et qu’on apprend à faire le tri et à s’éloigner, voire se débarrasser carrément des personnes qui nous semblent « toxiques », qui nous plombent le moral par leurs questions et leurs réactions pourries qui viennent juste à nous mettre plus bas que terre.
      Et c’est dommage parce que tout ça, au final, c’est de la pure incompréhension ; Incompréhension des « autres » quant à la relation qu’une blogueuse peut entretenir avec son blog et incompréhension de la blogueuse qui elle ne sais plus trop ou donner de la tête et se remet en question parfois inutilement.
      Mais bon, comme on dit il faut de tout pour faire un monde (voilà pourquoi des fois on se dit que le monde il tourne vraiment pas rond ahah).

      Merci pour ton commentaire, et surtout continue de parler comme tu le fait sur ton blog, c’est le genre de lecture qui fait du bien 🙂 (moi aussi j’ai pu te découvrir comme ça 😉 )

      Bisous <3

      Répondre
  • Un ptit bout de mon monde

    Written on 1 juin 2015

    Hello hello,

    J’ai démarré mon blog, il y a moins d’1 mois. Je me retrouve complètement. Depuis 1 semaine, la question « est-ce que je publie un article comme ça ? » se fait de plus en plus présente dans ma tête. Et puis en lisant ton article, j’ai ressentis ton soulagement et dans les commentaires aussi. Ton article m’a mis un pied à l’étrier. L’article est en train de se faire dans ma tête. C’est forcément un signe!!
    Zoubiss =)

    Répondre
    • myredcarpetbys

      Written on 1 juin 2015

      Coucou !
      Oui tu verra ça fait vraiment un bien fou de vider son sac et de dire tout ce que tu peux avoir sur le coeur ! Et ça fait encore plus de bien quand tu te rend compte que tu n’es pas seule à ressentir tout ça…
      Donc oui, écris, dans tous les cas ça t’aidera à faire un peu le tri dans ta tête 🙂
      Je suis ravie d’avoir pu t’aider un tant soit peu !

      Bisous <3

      Répondre
  • Windy

    Written on 2 juillet 2015

    Je poursuis ma découverte de ton blog (je voulais le faire hier mais j’ai été au cinéma donc ce n’était pas trop possible, je poursuivrai ce soir huhu) je suis un peu sur la même longueur d’onde que toi. J’aime ce que je fais mais je suis extrêmement pudique. Je ne vais pas parler spontanément de mon blog, quand on l’a lancé, on a invité nos amis, j’ai partagé en restreint sur mon compte le premier article et puis voilà. J’ai cette appréhension du jugement de la blogosphère aussi. C’est assez étrange, je vais volontiers partager cet univers à de parfaites inconnues mais à des proches… un peu moins. Un jour peut-être, j’assumerai plus cette casquette. Pour l’instant, j’apprécie les choses comme elles viennent ^^

    Répondre
    • myredcarpetbys

      Written on 2 juillet 2015

      Voilà, on a encore le même point de vue sur la chose 😉 Franchement c’est cool de savoir que je ne suis pas la seule à avoir du mal à en parler avec mes amis. Souvent ils me posent des questions, je répond vite fait et j’essaye de passer à autre chose… Mais c’est vrai que quand certains te suivent vraiment de prêt ou essaye de vraiment s’intéresser à ça c’est parfois compliqué 🙂 En plus c’est tellement facile de se prendre une bonne critique dans la tronche, pas méchante pour un sou hein, mais quand ça vient de son entourage proche on le prend un peu plus « contre soi »… même si c’est complètement con ahah ! C’est pour ça que partager avec des inconnues (même si au final on apprend un peu toutes à se connaitre) c’est parfois plus simple, parce que si leur avis nous importe, il ne nous touche pas nécessairement aussi fort que si une personne proche nous disait « Oh j’ai pas trop aimé ton dernier article »… Quand une abonné nous dit ça, forcement on se dit « Merde », mais quand c’est un ami proche ou un parent par exemple, là on est quand même un peu plus peiné.
      Donc bon, pour le moment, j’élude, je veux pas trop trop qu’on m’embête avec mon blog, mais j’ai bon espoir moi aussi de me dire qu’un jour je pourrais en parler de façon totalement décomplexée avec mon entourage 😉

      Répondre
  • You don't know me

    Written on 5 mars 2016

    Coucou !
    Je suis tombée sur ton blog un peu par hasard en cherchant une bonne poudre matifiante et de fil en aiguille j’ai fini sur cet article. Je ne te connais pas du tout et je n’ai lu que deux de tes articles mais je pense que celui-ci m’a un peu fait relativiser sur « les blogueuses » que je considérais un peu généralement comme étant en partie des jeunes filles en quête de reconnaissance. Ton billet m’a fait changer d’avis, j’avais oublié que faire un blog sur n’importe quel sujet que ce soit c’est avant tout parler de ce qu’on aime et le partager avec des amis et inconnus. Continue à faire ce que tu aimes !
    Bonne continuation ! 🙂

    Répondre
    • myredcarpetbys

      Written on 6 mars 2016

      Merci beaucoup pour ce commentaire ma belle, il m’a beaucoup touchée puisque oui effectivement, je suis là pour partager avec vous, c’est ce qui me motive le plus, ce qui me fait le plus plaisir au quotidien… Beaucoup de personnes se lancent sur la blogo effectivement dans le but de devenir « quelqu’un », et au final elles oublient qu’elles ont une personnalité bien à elles et se calquent sur une autre. Et en effet ce n’est en aucun cas un critère de réussite, bien au contraire à mon avis, la fausseté elle se sent de loin puisqu’on voit bien quand une personne est animée par ce qu’elle fait ou tout au contraire, qu’elle ne l’est pas et a tendance à bâcler son travail en ce disant « Bah ça ne rapporte rien, personne ne vient me féliciter ou m’aimer, m’aduler donc je vois pas l’intérêt. »… À partir du moment ou on aime ce que l’on fait et qu’on le fait pour les bonnes raisons, tout est limpide, tant pour les blogueuse que pour leurs lectrices, et c’est surement ce que tu as ressenti en lisant ce billet, comme en témoigne ton commentaire ♥︎

      Merci encore 🙂

      Pleins de bisous ♥︎

      Répondre

Leave a Reply

Instagram