Follow me on:

  • [J'ai vu] : The Revenant

Hello tout le monde ! 

Aujourd’hui je vous reviens pour vous parler d’un film que j’attendais depuis un booooon moment… Je dirais même une éternité en fait, mais j’ai été FORCÉE et OBLIGÉE d’attendre ! Je vous jure ! J’aurais du vous faire cet article la semaine dernière, mais le chéri en a décidé autrement et m’a dit « Tu m’attend pour aller le voir ! »… Comprenez… J’ai pas eu le choix… Désolééeeeee 😛
Bref, toujours est-il que c’est bon, après une loooooongue semaine, après un Oscar pour Léo (CHAMPAAAAGNE), et un de plus pour Iñarittu, je peux ENFIN vous parler de The Revenant ! OUIIII !

[J'ai vu] : The Revenant

De quoi ça parle ?

Dans une Amérique profondément sauvage, Hugh Glass, un trappeur, est attaqué par un ours et grièvement blessé. Abandonné par ses équipiers, il est laissé pour mort. Mais Glass refuse de mourir.
Seul, armé de sa volonté et porté par l’amour qu’il voue à sa femme et à leur fils, Glass entreprend un voyage de plus de 300 km dans un environnement hostile, sur la piste de l’homme qui l’a trahi. Sa soif de vengeance va se transformer en une lutte héroïque pour braver tous les obstacles, revenir chez lui et trouver la rédemption.
Inspiré de faits réels, The Revenant est une formidable histoire de survie et de transformation.
Adaptation du roman de Michael Punke, The Revenant: A Novel of Revenge.

Ce que j’en ai pensé : 

Ça prend aux tripes ! Pas seulement parce que des tripes on en voit pas mal tout du long du film (grosse pensée pour ce cheval qui fini plutôt tristement), mais parce que tout est pensé est exécuté de manière tellement vraie et viscérale (notez le jeu de mot… Tripes, Viscéral… AHAH breeef) qu’on en vient à ressentir chaque souffle de vent, chaque tension dans l’atmosphère instaurée par Iñarittu… Les sentiments dépeints dans The Revenant ne sont pas des plus honorables certes, mais on réussi à les capter et à les ressentir avec une force plutôt folle. La mise à l’écart, la souffrance, l’impuissance, la mort, la tristesse, la détermination, la rage, la résiliation, la faim, le froid… Tout est mis en oeuvre pour que l’on ressente vraiment ces choses.

[J'ai vu] : The Revenant

Ce tour de force est permis par une réalisation AU TOP, avec Mr Iñarittu aux commandes comme j’ai pu l’évoquer. Comme un petit clin d’oeil à son précédant Birdman, il nous redonne des plans séquences plutôt bien ficelés, et cela dès le début du film, avec cette scène de tuerie entre indiens et exploitants de fourrure… Une scène qui fait mal au yeux de par son aspect violent, mais dont chaque détail est calibré au millimètre près pour coller avec le plan séquence. Globalement, c’est un peu le crédo de The Revenant, tout est extrêmement bien maitrisé et en rien cela ne perturbe l’aspect prenant du film, bien au contraire, tout nous apparait fluide et attractif.

[J'ai vu] : The Revenant

Je suis obligée également de parler de la photographie qui elle aussi est bluffante ! Les images sont travaillées de telle façon qu’on se dit souvent « Wooow ! », le tout dans des tons très froids, avec des dominantes de blanc, de gris de bleu au niveau des paysages et le tout fait à partir de décors et de lumières naturelles. Imaginez un peu le travail derrière, ça parait juste dingue ! Clairement, on s’y croirais, chaque rayon de soleil trouve son importance et chaque petite ombre apporte son grain à l’image. C’est beau, vraiment vraiment beau.

[J'ai vu] : The Revenant

Et puis évidemment, Leonardo DiCaprio.
ENFIIIIIN, Oscar du Meilleur Acteur ! Même s’il l’aurait mérité pour l’ensemble de sa carrière, on comprend pourquoi ce film a été le bon pour lui. Son jeu c’est en partie ce qui rend ce film si viscéral, si prenant ! Il est l’un de ces acteurs qui réussissent à transmettre une quantité infinie d’émotions, dans un seul regard, un seul souffle, un seul mot presque pourrait on dire puisque le dialogue ne prend pas une part des plus majoritaire sur les 2h30 du film.
On se laisse emporter par son jeu, par les émotions qui le dominent, et qu’il nous transmet habillement… Tant est si bien que nous aussi on aurait bien envie de faire sa fête à Mr Crâne Scalpé (alias John Fitzgerald… alias Tom Hardy).

[J'ai vu] : The Revenant

Tom Hardy, ou le type qui joue le parfait salaud ici ! Et encore une fois, bien que j’ai du mal à l’admettre étant donné qu’il campe le rôle du « méchant » et qu’on a clairement jamais très envie d’être du côté obscur… Eh bien il fait un parfait co***** (excusez le langage mais là je ne vois vraiment pas de meilleur qualificatif xD) ! Rien à redire, son jeu est lui aussi sacrement juste et efficace puisque j’avais envie de lui arracher les yeux tout du long. C’est un critère de qualité : si les gens on envie de vous étriper de derrière leur écran, c’est que vous faites un bon méchant (ou que vous êtes très mauvais, mais Dieu nous garde !). Bref, bravo Tom, mission accomplie !

[J'ai vu] : The Revenant

J’avoue que je ne sais que trop vous dire d’autre, il arrive parfois qu’on adhère tellement à un film qu’on ne trouve même pas ses mots pour le qualifier… Dans le cas de The Revenant, je pense que le qualificatif le plus adapté serait « Puissance ». Puissante, l’histoire, cette quête de vengeance l’est. Puissant, Inarittu derrière la caméra l’est. Puissants, sont les acteurs (tous, vraiment). Et de l’image, de sa vibrante, du rythme du montage, du mixage sonore, des effets spéciaux – parce que non je ne vous ai pas parlé de la fameuse attaque de l’ours, mais c’est fichtremement bien fait -, on ne retiendra au final que ce même mot : puissance.

[J'ai vu] : The Revenant

→ Pour voir la bande-annonce, c’est juste ICI.

J’espère que vous aurez aimé cette revue ! 
Je vous attend en commentaires, dites-moi si c’est un film qui vous tente (ou non), ou si vous l’avez déjà vu j’attend avec impatience de savoir ce que vous en avez pensé 🙂

Je vous embrasse fort ♥︎

Signature
Share

You might also like

Comments

  • beautyeveryday

    Written on 6 mars 2016

    Commentaire assez inutile car je ne l’ai pas vu mais juste pour te dire que je veux le voir haha et enfin il a eu l’oscar on n’y croyais plus 😀 promis je reviens te donner un avis plus constructif des que je l’ai vu 🙂 gros bisous ma belle <3

    Répondre
    • myredcarpetbys

      Written on 7 mars 2016

      Ahahah ouiiiii reviens vite me dire !!! 😀 ♥︎

      Répondre
  • Alexandra

    Written on 6 mars 2016

    J’ai adoré ce film. Leo & Tom, un super combot pour cet oeuvre du 7e art. Et les décors.. Whaou.

    Répondre
    • myredcarpetbys

      Written on 7 mars 2016

      On est d’accord, ils gèrent 😉 Puis les décors effectivement, un WHAOU suffis pour les qualifier tellement ils coupent le souffle !

      Répondre
  • Tess

    Written on 6 mars 2016

    On peut dire que tu as vraiment aimé le film. Cela se sent dans ton article. J’hésitais beaucoup à aller le voir mais maintenant que tu en parles, il a l’air au TOP ! Je fais un tour au ciné et je reviens te dire ce que j’en pense. Merci pour cette revue qui donne très.. envie d’aller regarder ! 🙂

    Répondre
    • myredcarpetbys

      Written on 7 mars 2016

      C’est pour ça que je n’aime pas parler de critique de cinéma ici, je donne mon avis, et je le fait avec mon coeur 🙂 Et ton commentaire me fait vraiment plaisir parce qu’il prouve qu’écrire avec le coeur reste la meilleure des façons de partager ! Je suis contente que tu aies décidé de sauter le pas pour aller le voir 😉
      Merci à toi ma belle ♥︎

      Des bisous !

      Répondre
    • myredcarpetbys

      Written on 7 mars 2016

      Ahhhhh bah oui on est bien d’accord toutes les deux a ce que je vois ! Ton article reflète exactement ce que j’en ai pensé également 😀
      (Vous en avez de la chance vous en Suisse :P)

      Des bisous ♥︎

      Répondre
  • Clara

    Written on 7 mars 2016

    J’ai adoré aussi, la façon dont le point de vue interne est filmé est DINGUE, on s’y croirait ! (Même si en effet certains passages du film sont plutôt sales haha)

    Répondre
  • Paper Aeroplane

    Written on 23 mars 2016

    c’est vrai que ce film était vraiment incroyable ! j’ai eu beaucoup de mal à rentrer dedans au départ (surement parce qu’il y a avait du monde dans la salle et trop de tête qui m’empêchait de suivre le dialogue, heureusement qu’il y en avait pas beaucoup !) mais après la première scène de « guerre » je me suis vite plongé dans l’univers. et en effet, la photographie est magnifique ! c’est un film vraiment fait pour être vu au cinéma 🙂

    Répondre
    • myredcarpetbys

      Written on 24 mars 2016

      C’est vrai que le rythme au tout début s’instaure très bizarrement, et il faut attendre une première scène de bataille pour véritablement rentrer dedans, ça m’a fait a peut près la même choses !
      Et en effet, c’est un film fait pour être vu au cinéma, sur l’écran de la télé, et posé sur son canap’ on aurait clairement pas le même rendu niveau émotions !
      Et ça me fait rire puisque je viens juste de te répondre sous ma « Critique » sur Ave Cesar, et j’ai repensé à ce que mon prof de critique avait dit sur The Revenant : en gros qu’il n’avait pas aimé, que l’image semblait TROP parfaite, et qu’il était lassé de voir Léonardo DiCaprio ramper en bavant dans tous ses films xD (dans les grandes lignes hein :P)
      Bref ! Merci pour ton commentaire ma belle ! ♥︎

      Répondre

Leave a Reply