Follow me on:

  • Janvier au cinéma

Hello tout le monde !

Aujourd’hui je me lance avec mon premier article « cinéma » sur le blog.

Il a fallu que je réfléchisse beaucoup à comment j’allais m’organiser pour vous parler, à la fois, des films que j’ai vu, mais aussi de ceux que je voulais voir…

Aussi j’ai décidé d’écrire un article traitant de ces deux aspects.
Je ferai donc en premier lieu le tour des films que j’ai déjà vu et vous dirai ce que j’en ai pensé, puis en fin d’article je vous ferai une sélection de 10 films que j’aimerais aller voir le mois prochain!

Bien entendu attendez-vous à ne pas avoir que ce seul article chaque mois. D’autres viendrons se greffer à la catégorie de temps à autre, mais je ne sais pas encore à quelle fréquence…

Avec ce premier article ciné je vais donc faire le tour de ce que j’ai été voir durant le mois de Janvier, et en toute fin, de ce que j’irai sans doute voir en Février !

Petit tour d’horizon de mon mois de Janvier :

 

Exodus : Gods and Kings
ExodusDe quoi ça parle ?

Exodus : Gods and Kings est l’histoire d’un homme qui osa braver la puissance de tout un empire.
Une nouvelle vision de l’histoire de Moïse, leader insoumis qui défia le pharaon Ramsès, entraînant 400 000 esclaves dans un extraordinaire périple pour fuir l’Egypte et échapper au terrible cycle des dix plaies.

Ce que j’en ai pensé :

Je dois avouer que je suis plutôt partagée par ce film.

D’un coté je vous dirais que je l’ai beaucoup aimé et qu’il vaut vraiment le coup pour son aspect visuel.
En effet, les effets spéciaux sont vraiment impressionnants et extrêmement bien réalisés. On s’en rend d’autant plus compte lorsque l’on va voir le film en 3D. Moi qui ne suis habituellement pas une grande fan de la 3D je dois bien dire que ce film fait partie des rares à m’avoir visuellement convaincu !

Mais d’un autre côté, et bien que je ne sois pas vraiment axée sur l’aspect « religieux » en temps normal, j’ai été très étonnée de voir un film parlant de Moïse et qui soit aussi peu axé sur les textes anciens et ce personnage. On en ressort avec le sentiment que le scénario a été écrit non par soucis de respecter certains aspects religieux sur lesquels beaucoup s’accordent, mais par pur étalage. Un casting conséquent (Christian Bale, Joel Edgerton, Aaron Paul, Sigourney Weaver) qui à presque voulu occulter le récit, et un réalisateur (Ridley Scott) qui voulait visiblement produire quelque chose de colossal sans chercher plus. « Une nouvelle vision de l’histoire de Moïse »… peut-être trop nouvelle pour le coup !

Un grand oui pour le visuel donc, mais malheureusement non pour le reste.

Le Septième Fils
Le septième filsDe quoi ça parle ?

Une époque enchantée, où les légendes et la magie ne font qu’un… Un guerrier, unique survivant d’un ordre mystique, part en quête d’un héros prophétique doté de pouvoirs incroyables, désigné par la légende comme étant le dernier des sept fils.
Le jeune héros malgré lui, arraché à la vie tranquille de fermier qu’il menait jusqu’à présent, va tout quitter pour suivre ce nouveau mentor rompu au combat. Ensemble ils tenteront de terrasser une reine, d’autant plus maléfique qu’elle a levé contre le royaume une armée d’assassins redoutables aux pouvoirs surnaturels.
Adaptation le roman L’épouvanteur de Joseph Delaney

Ce que j’en ai pensé :

Rien.
Et c’est bien ça le souci. J’ai dès le début du film eu ce sentiment désagréable du « c’est bon j’ai déjà compris la fin ».
On a une histoire assez simpliste que l’on connaît déjà trop bien, avec le motif de la quête, de la lutte contre le mal : deux camps qui s’opposent et forcement, deux jeunes gens, un de chaque camp, qui tombent sous le charme l’un de l’autre dans une sorte de remake de Roméo et Juliette (ou presque).
La seule chose qui rend le film un peu moins lourd c’est sans doute le beau visage de Ben Barnes… mais dommage que cela ne parvienne pas à sauver le tout et d’effacer ce sentiment de vu, vu et revu.

Charlie Mortdecai
Charlie MortdecaiDe quoi ça parle ?

Beaucoup de monde est à la poursuite de Charlie Mortdecai : des Russes fous furieux, les services secrets britanniques très remontés, un terroriste international et même sa somptueuse épouse… Pour se tirer des situations impossibles qui le guettent, l’élégant marchand d’art et escroc occasionnel n’a que son charme. Il va lui en falloir beaucoup s’il veut s’en sortir vivant et être le premier à retrouver le tableau volé qui conduit au trésor caché des nazis.
Adaptation du livre Cachez-moi ça de Kyril Bonfiglioli

Ce que j’en ai pensé :

On m’avait mise en garde avant que j’aille voir ce film ; des mises en gardes plutôt décourageantes d’ailleurs. Mais n’entendant que mon courage j’ai préféré me faire mon propre avis et aller le voir.
Moi qui suis habituellement bon public j’ai été déçue de m’entendre rire jaune durant le film.
Clairement Johnny Deep commence mal l’année et n’a absolument pas sa place dans ce film. C’est ce qui nous pousse à rester crispés tout le long. L’acteur s’enferme dans un rôle assez burlesque, et complètement caricatural qui ne lui va absolument pas.
Le tout, bien que ponctué de blagues crissantes, rend le temps extrêmement long …une déception donc !

Toute première fois
Toute première foisDe quoi ça parle ?

Jérémie, 34 ans, émerge dans un appartement inconnu aux côtés d’Adna, une ravissante suédoise aussi drôle qu’attachante. Le début d’un conte de fées ? Rien n’est moins sûr car Jérémie est sur le point de se marier … avec Antoine.

Ce que j’en ai pensé :

Ce film a été une véritable surprise ! Une vraie comédie, qui pourrait – selon moi – faire rire et remettre de bonne humeur la personne la plus grincheuse qui soit.
L’idée en elle même est assez originale (avouez qu’un gay, en couple depuis 10 ans, sur le point de se marier et qui devient subitement hétéro ce n’est pas commun 😉 ).
En bref c’est un film très rafraîchissant et dont ont ne peut qu’aimer les personnages, qu’ils soient principaux ou secondaire.

Une merveilleuse histoire du temps
Une merveilleuse histoire du tempsDe quoi ça parle ?

1963, en Angleterre, Stephen, brillant étudiant en Cosmologie à l’Université de Cambridge, entend bien donner une réponse simple et efficace au mystère de la création de l’univers. De nouveaux horizons s’ouvrent quand il tombe amoureux d’une étudiante en art, Jane Wilde. Mais le jeune homme, alors dans la fleur de l’âge, se heurte à un diagnostic implacable : une dystrophie neuromusculaire plus connue sous le nom de maladie de Charcot va s’attaquer à ses membres, sa motricité, et son élocution, et finira par le tuer en l’espace de deux ans.
Grâce à l’amour indéfectible, le courage et la résolution de Jane, qu’il épouse contre toute attente, ils entament tous les deux un nouveau combat afin de repousser l’inéluctable. Jane l’encourage à terminer son doctorat, et alors qu’ils commencent une vie de famille, Stephen, doctorat en poche va s’attaquer aux recherches sur ce qu’il a de plus précieux : le temps.
Alors que son corps se dégrade, son cerveau fait reculer les frontières les plus éloignées de la physique. Ensemble, ils vont révolutionner le monde de la médecine et de la science, pour aller au-delà de ce qu’ils auraient pu imaginer : le vingt et unième siècle.
Adaptation du livre de  Jane Hawking  Travelling to Infinity : My Life with Stephen

Le film est nommé dans la catégorie Meilleur Film, Meilleur acteur (Eddie Redmayne), Meilleure actrice (Felicity Jones), Meilleure musique, Meilleur scénario adapté aux Oscars 2015

Ce que j’en ai pensé :

Dernier film vu ce mois-ci, mais quelle merveille !
J’ai vraiment été émue par le portrait que dresse le réalisateur James Marsh de cet homme, Stephen Hawking, maintenant connu de tous, à qui à la base il ne restait que deux ans à vivre, et qui à maintenant atteint l’âge de 73 ans…
Le film est porté par des acteurs absolument géniaux et Eddie Redmayne, qui incarne ce grand homme, est tout simplement bouleversant de justesse.
Une merveilleuse histoire du temps nous fait prendre conscience de beaucoup de choses et nous émeut profondément !
Je vous encourage grandement à aller le voir si ce n’est pas encore fait.


Ce que j’irai voir en Février :

– The Imitation Game
– Jupiter : Le destin de l’univers
– Papa ou Maman
– 50 Nuances de Grey
– Les nouveaux héros
– American Sniper
– Kingsman
– Bis
– Birdman
– Hungry Hearts

J’espère que cet article vous a plu ! Si vous avez vous aussi vu ces films, n’hésitez pas à me faire part de vos ressentis 😉
De plus, et comme il s’agit de mon premier article traitant de cinéma, je vous encourage à me donner vos avis ou vos conseils, en commentaire !
Vous pouvez également me rejoindre sur Facebook, Twitter et Instagram ; tous les liens sont en barre d’infos, en haut de la page 😉

Je vous embrasse !

– S

Signature
Share

You might also like

Comments

Leave a Reply