Follow me on:

  • IMG_6565

Coucou mes Carpettes !
À l’heure à laquelle j’écris cet article, on est encore dimanche, et je pars pour Cannes Mardi matin (du plaisir le train à 8h).
Quand cet article sera publié, je serais donc soit dans le train, soit déjà à Cannes, sous le soleil, sous les palmiers, au bord de la mer… comme vous aurez pu le voir sur les réseaux sociaux, parce que j’imagine que j’aurais déjà pris masse de photos.
Aujourd’hui donc, c’est un article particulier. Parce que quand on vous dit Festival de Cannes les premières choses auxquelles vous pensez sont normalement « stars », « films » et « tapis rouge ».
Et doooonc, qui dit tapis rouge, dit robe pour les filles et smoking/neuf pap pour les garçons. Le Festival de Cannes c’est aussi un dresscode à respecter selon les séances auxquelles vous assistez. Mais bien souvent, surtout pour les projections dans le grand théâtre Lumière, c’est tenue de soirée obligatoire, sinon, pas de montée des marches.
C’est simple !

Après avoir gardé le mystère durant plusieurs mois, vous faisant bénéficier de quelques menus clichés sur Instagram, je reviens aujourd’hui pour vous montrer ma tenue pour l’occasion. Une sorte de mini lookbook (ba oui, puisqu’il n’y a qu’un look ahah).

IMG_2502

Excusez le décor, mais on fait avec les moyens du bord ;)

Aloooors commençons peut-être par ce que vous m’avez le plus demandé !
« Et ta rooooobe ???? Elle est comment ???? ». Vous avez pu depuis le mois de février en voir de petits morceaux sur Instagram (ma viiiie <3) puisque chaque dimanche je postais un « Details of the day ». Mais bon, comme je suis taquine, je ne voulais pas trop dévoiler la chose… jusqu’au dernier moment 😉
Et le jour est arrivé !
Cette robe donc, est une création du canadien Joseph Ribkoff. C’est un modèle unique qui n’a été fait qu’en une seule taille : la mienne (heureux hasard ahah).

Capture d’écran 2015-05-10 à 16.40.26

Comme vous pouvez le voir, le bustier de la robe et son dos sont brodés de pierreries sur un voile qui se font sur la peau. Les broderies apparaissent donc un peu comme une parure de bijoux et courent de façon magnifique sur le décolleté et dans le dos.
Le reste de la robe est composée d’un jupon écru recouvert d’une dentelle bleu. Le tout est assez près du corps et se termine par une traine d’environ 40cm.

J’ai trouvé cette robe à Tours, chez C’line Boutique, un petit magasin qui vend des vêtements de petits créateurs et qui au premier abord ne paie pas de mine… sauf, quand on lève la tête et que l’on remarque toutes les robes de soirée et de bal en vitrine à l’étage.
(Pour celles qui vivent à Tours, la boutique se situe dans la rue de la préfecture, juste après le Vinci.)
Cependant, si on devait trouver un défaut à ce magasin, ce sont les prix des vêtements qu’ils proposent qui restent plutôt chers.

Robe Joseph Ribkoff (couture) – 320€

IMG_6680

Au tour des chaussures maintenant !
Celles-ci sont absolument par-fai-tes et viennent  de chez Guess. Le talon fait environ 9,5 cm et comme vous pouvez le constater, il n’y a pas de plateforme. On pourrait croire que c’est ce qui s’apparente le plus à un instrument de torture, mais non, ces sandales sont aussi confortables que des chaussons (au mieux que puissent l’être des chaussures avec presque 10cm de talons bien entendu).
Le talon arbore un petit détail doré avec le filigrane de la marque et tient au pied grâce à une lanière qui fait le tour de la cheville, le truc parfait pour moi qui ai tendance à « perdre » mes chaussures à talon lorsque je marche.

Je les ai trouvées au Printemps à Lille, pour une somme que je ne remettrait clairement plus jamais dans une « paire de pompes » ahahah. Fort heureusement, j’avais gagné en janvier une carte cadeau de 50€. Elle m’a ici été bien utile !

Sandales Guess (écru) – 155€ 

IMG_2453

À Cannes, si les journées sont chaudes, il faut tout de même se préparer pour les petites fraicheurs du soir ! Surtout quand on ne sais pas à quelle heure on va sortir des projections pour rentrer se coucher.
Pour me couvrir un peu il a donc fallu trouver une étole ! Mais forcement, rien ne me plaisait jamais dans ce que l’on me proposais et j’ai décidé de faire ça à l’ancienne. Acheter du tissus et se débrouiller ! Bon, je n’ai rien eu à faire puisque c’est la couturière qui a retouché ma robe qui à cousu l’étole par la même occasion…

J’ai trouvé ce tissu écru chez Mondial Tissu que j’ai payé 15€ les deux mètres… Bien loin des étoles griffées à 80€ que l’on trouve dans les boutiques spécialisées (en plus bien souvent elles étaient laiiiiides ahah).

IMG_2436

Dans la même boutique que celle où j’ai trouvé ma robe, j’ai réussi à dégoter cette petite pochette « Clutch ». Elle possède un coté strassé et un autre coté, plus lisse, argenté. J’adore ce petit détail clutch avec un petit noeud et une perle nacrée.
Cette pochette pour la modique somme de 50€.

IMG_2443

Le dernier petit accessoire, il s’agit d’un bracelet de chez Swarovski (oui j’avoue, j’ai fait une infidélité à Thomas Sabo, mon créateur chouchou). Il comporte deux bandes croisées en pavé de cristal clair et est plaqué rhodium.
C’est un bracelet que j’apprécie beaucoup pour son aspect simple, qui n’en fait pas des caisses, et élégant.

Edith Bracelet-jonc Swarovski – 99€

Et voilà qui est terminé ! Pour voir la tenue portée je vous invite à aller voir sur mon Instagram (@myredcarpetbys), des photos devraient arriver rapidement 😉

Je vous embrasse fort !

– S 

Signature
Share

You might also like

Comments

Leave a Reply