Follow me on:

  • BIS

L’avant première :

• 19h, UGC de Lille, les premières personnes commencent à arriver pour assister à l’avant première de BIS, le nouveau film de Dominique Farugia, avec Kad Merad, Franck Dubosc et la participation d’Alexandra Lamy et Gerard Darmon.

BIS, c’est l’histoire de deux amis de longue date : Éric et Patrice. Amis depuis le lycée et maintenant quadragénaires, ces deux là en ont assez de la vie qu’ils mènent. D’un coté, Éric est un homme sans attaches, qui multiplie les conquêtes et se retrouve dans une situation financière compliquée ; et de l’autre Patrice, un gynécologue réputé, père de famille à la vie bien rangée.
Après avoir bu plus que de raison, les deux personnages se retrouvent mystérieusement propulsés en 1986, l’année de leur bac. Ils ont alors 17 ans.
Les deux amis y verront là une occasion rêvée pour tenter de changer le cours de leur vie.

Le synopsis de BIS semble un peu farfelu mais les avis relatés nous annoncent un film enthousiasmant,  « un Retour vers le futur à la mode comédie à la française » comme le dira même Frank Dubosc.

Soit. Voyons cela donc !

• 19h45, on nous fait enfin accéder à la salle de projection ; ne reste plus qu’à attendre l’arrivée de Kad Merad.
Ce dernier arrivera à 20h15 sous une foule d’applaudissements.

Kad Merad est un sacré personnage, c’est le moins que l’on puisse dire !
Il arrive dans la salle et crie en Ch’ti un « Bonsoir Biloute ! Désolé pour l’retaerd. » (essayez d’écrire en Ch’ti vous !).

Mais Mr Merad n’est pas venu seul et nous présente rapidement Alix Bénézech, qui campe le rôle de Sandrine dans le film, une jeune fille que Patrick rencontrera dans son retour dans le passé. C’est la première fois que la jeune actrice fait la présentation d’un film, et elle avoue avec une voix enrouée être malade.

 

AVP BISL’acteur enchaîne et demande à salle « Est-ce que vous avez des questions sur le film que vous n’avez pas vu ? » …Hum, bonne question !
Il ajoutera sur ce même ton blagueur un : « Il fait froid, mais il fait frooiiid… en plein été là … C’est le NOOORD. » et en profitera pour nous passer le bonjour de Dany Boon avec qui il a pu discuter lors du tournage des Enfoirés.

Si ces répliques nous rappellent le fameux Bienvenue chez les Ch’tis, l’acteur explique que justement, BIS est ponctué de petits clins d’œil à ce film et à la région Nord (il précise : « vous verrez, il y aura deux clins d’œil, un qui ne fera pas plaisir et un qui fera très plaisir »).

Plus tard et après quelques vannes lancées à la rasade, Kad Merad reviendra sur ses premiers contacts avec le réalisateur Dominique Farrugia, concernant le film BIS et précisera que Farrugia est quelqu’un avec qui il a commencé à travailler alors qu’il débutait (Kamoulox, Manitas de la Bitas, etc ) et qu’il ne pouvait refuser de retravailler avec ce réalisateur et ami.

À peine 15 minutes plus tard, c’est en chantant I believe I can Fly et accompagné de la discrète Alix Bénézech qu’il quittera la salle, les deux acteurs devant continuer la tournée des cinéma et des avant-premières de leur film à Villeneuve d’Ascq et Lomme.

 

AVP
Mon avis après la projection :

BIS est un film que je conseillerais à quelqu’un de mon âge voulant aller au cinéma avec ses parents (après tout le contraste générationnel, c’est un peu ce dont il est question dans ce film), ou encore à quelqu’un voulant rire un peu devant un film, sans se prendre la tête.
Vous l’aurez donc deviné, a mon sens, ce film n’est pas plus enthousiasmant que cela.
Il y a bien entendu quelques passages plutôt drôles, mais hélas, ces scènes là vous les aurez toutes vues dans la bande annonce. Il ne reste donc aucune bonne surprise et c’est bien dommage.
Ni plus, ni moins, je pense que c’est une comédie qui rappellerait peut-être de bons souvenir aux personnes ayant été ados dans les années 80, mais sinon …NEXT, passez votre chemin !
Moralité, les films de Dominique Farrugia, on aime ou on n’aime pas.

→ la bande annonce du film : ici.

Si vous aussi vous avez pu voir BIS, n’hésitez pas à m’en parler et à donner vos avis en commentaire (après tout, il n’y a peut-être que moi qui n’ai pas aimé le film plus que cela).
Je vous invite également à me rejoindre sur Facebook, Twitter et Instagram ! Tous les liens sont en barre d’info, en haut de la page.

Je vous embrasse !

– S

Signature
Share

You might also like

Comments

  • Jimmy

    Written on 6 février 2015

    C’est ça, l’intrigue n’est qu’un prétexte pour quelques blagues pour des nostalgiques. Le film n’est qu’une comédie drôle certes mais populaire pour toucher un large public. Peu travaillé, brouillon et loin de devenir culte comme le présentateur l’a dis, il vaut mieux privilégié des comédies « populaires » d’un nouveau genre comme Papa ou Maman et Toute Première Fois, plus cinéma et plus approfondi qu’un film populaire basique destiné à un public qui ne réfléchi pas. Chaque séquence amène un gag précis sans réellement créer de liens. Les personnages ont besoin d’être en 1986 pour être drôle et exister, puisqu’en 2014, ils sont ternes. Le film reste très sommaire et très brouillon ! 🙂

    Répondre
  • jolietesteuse

    Written on 7 février 2015

    Le synopsis me fait beaucoup (un peu trop même) pensé à un film avec Zac Efron dont je ne me souviens plus le nom…

    Répondre
  • mademoizelle sourire

    Written on 7 février 2015

    pour un bon retour dans le passé je préfère me revoir Retour dans le futur avec Mickael J Fox . La bande annonce est drôle mais si c est ça les seules scènes cultes je n’irais pas le voir

    Répondre
    • My Red Carpet By S

      Written on 7 février 2015

      Tout à fait d’accord avec toi ! Et le fait que Franck Dubosc ait dit que BIS était un Retour vers le futur version comédie à la française, j’ai trouvé ça un peu …trop !
      Et en effet, si tu as vu la bande annonce, il n’y a rien de plus à en attendre du film…

      Répondre

Leave a Reply