Follow me on:

  • [70e Festival de Cannes] : Mon palmarès !

Hello hello ! 

Je sais que beaucoup d’entre vous commencent à saturer des articles dédiés à la programmation Cannoise. Je le constate bien au nombre de désabonnements de ces derniers jours.
Mais le fait est que depuis ses début, My Red Carpet by S est un blog dédié à la beauté, à la mode ET au cinéma. Certes, ces derniers mois j’ai beaucoup moins posté sur le sujet, mais clairement, si je suis à Cannes, ce n’est pas juste pour parader sur le tapis rouge et me venter d’avoir monté les marches.
Je suis une vraie férue ; j’ai dédié mes études au 7ème art et je compte bien baser une future carrière autour du cinéma. Et que cela plaise ou non, le Festival de Cannes – ses films – est une part importante de ma vie, tant sur le plan personnel que sur le plan professionnel… Peut-être est-ce un sujet qu’il faudrait que j’aborde plus en profondeur avec vous pour que vous compreniez véritablement ma présence ici (cela dit l’explication ne serait pas simple ahaha xD).
En attendant, j’ai la chance de voir des films projetés en avant-première mondiale dans le plus gros festival de cinéma à ampleur internationale, donc évidemment que je ne passe pas à côté de cette chance que j’ai de pouvoir vous en parler. Et quand je parle d’avant-première, dans la plus grande partie des cas il ne s’agit pas d’avant-première du jour pour le lendemain (trois films ont fait exception cette année il me semble), ou pour la semaine suivante, mais réellement du jour pour les mois/l’année à venir.
J’ai aujourd’hui les moyens de vous présenter et vous faire partager mon ressenti sur des films qui ne sortirons pour beaucoup que dans plusieurs semaines/mois. Alors je prend cela comme une chance, et je fais au mieux pour vous inclure dans cette expérience et essayer d’offrir au blog une plus grande visibilité lors de la période du festival.
C’est pour cela que cette quinzaine de Mai est entièrement balisée et dédiée au Festival de Cannes. Cela dit, aucune inquiétude a avoir, le blog reprendra ses activités « normales » une fois passé le rush Cannois ! Un billet d’humeur, des billets beauté, mode, et même un concours sont d’ailleurs à venir 😉 Mais en attendant j’aimerais réussir à boucler cet objectif que je m’étais donné : couvrir la quasi-totalité de la compétition. Et pour se faire, et en prenant en compte le léger retard accumulé, quelques articles dédiés aux films cannois arriveront encore par ici d’ici les prochains jours !
Cette parenthèse étant fermée, le sujet du jour – le principal même – est le suivant :

Aujourd’hui, Dimanche 28 Mai 2017, le Festival de Cannes clos sa 70e édition. Une édition durant laquelle j’ai enchainé les projections, arrivant à un total de 23 films visionnés en 10 jours. 17 en compétition (sur 19), 4 hors-compétition (donc tous), 2 séances de minuit (sur 3). Au total, et si l’on ajoute les deux cérémonies spéciales (ouverture et clôture, je ne m’avance pas encore pour la clôture n’ayant pas encore d’invitation) je comptabilise donc pour cette année 26 montées des marches. 10 de plus que l’année passée. 20 de plus que pour ma première édition en 2015… Je ne suis pas très chiffres, mais ceux-là me semblent absolument dingues, disproportionnés et j’ai accumulé avec eux une sacrée dose de fatigue… Mais un plaisir multiplié par 1000 !
Il me semble, et n’ayant raté que 2 films en compétition (Une femme douce de Sergei Loznitza et Le Redoutable d’Azavanicius) que je peux donc me lancer dans un petit pronostic en attendant l’annonce officielle lors de la cérémonie de clôture. Et comme dit précédemment, les films cités dans mon classement et qui n’ont pas encore leur article dédié arriveront tout bientôt !

Voici donc mes pronostics… À voir ce soir s’il se révèlera plus ou moins proche que celui établi par le Jury 😉

 

Caméra d’Or : Pas de pronostique

Prix du Jury : 120 Battements par minute de Robin Campillo

Prix d’interprétation masculine : Nahuel Pérez Biscayart pour 120 battements par minutes 

Prix d’interprétation féminine : Diane Krugger pour In the Fade

Prix du Scénario : You were never really here de Lynne Ramsay

Prix de la Mise en Scène :  The Killing of a Sacred Deer de Yorgos Lanthimos

Grand Prix : Faute d’amour d’Andrey Zvyagintsev

Palme d’Or : Vers la lumière de Naomi Kawase

Signature
Share

You might also like

Comments

  • Després fabienne

    Written on 28 mai 2017

    Pour ma part si je me suis abonnée c’est justement pour tes billets /posts sur le cinéma, cela ne m’empêchera pas de lire tes futurs articles sur la mode … J’adore le cinéma et donc j’apprécie tes critiques averties
    Pour tes pronostics , ce sera en effet intéressant de voir s’ils correspondent à ceux du jury

    Répondre
    • myredcarpetbys

      Written on 28 mai 2017

      Merciii tu es adorable ! Ce genre de compliment fait toujours énormément plaisir 🙂
      Après je comprend quand même que certaines en aient mare de recevoir les mails en ce moment sachant que je peux publier plusieurs fois par jour sur un sujet cinéma en ce moment… Mais le petit rappel s’imposait tout de même je pense, et aidera à préparer tout le monde au retour des billets cinéma à l’année 😉

      Répondre

Leave a Reply

Instagram