Follow me on:

  • [70e Festival de Cannes] : "Good time" de Ben et Joshua Safdie

Hello, hello ! 

Je vous reviens aujourd’hui pour parler cinéma, avec un des films qui a fait la sélection Cannoise 2017.
Et quel moment ! Puisque j’ai eu l’occasion de me tenir à peine quelques centimètres (allez, un mètre maximum ahahah) de l’acteur qui a fait de mon adolescence un véritable paradis hormonal, j’ai nommé : Robert Pattinson (ne faites pas semblant, heiiiiin). Honnêtement je ne pensais pas que ça me ferait autant d’effet de le voir « en vrai », puisqu’à Cannes les rencontres de ce type peuvent devenir monnaie courante. Mais quelle émotion ça à été ! J’ai eu l’impression de redevenir une ado amoureuse d’Edward Cullen le temps de quelques minutes xD
Bref, rien a voir avec les vampires et les teen movies un peu culcul cette fois puisque l’acteur était présent à Cannes pour présenter le film des frères Safdie dans lequel il tient le rôle principal : Good Time.

[70e Festival de Cannes] : "Good time" de Ben et Joshua Safdie

De quoi ça parle ? 

Un braquage qui tourne mal… Connie réussit à s’enfuir mais son frère Nick est arrêté.
Alors que Connie tente de réunir la caution pour libérer son frère, une autre option s’offre à lui : le faire évader. Commence alors dans les bas-fonds de New York, une longue nuit sous adrénaline.

Mon avis :

En ce qui me concerne, c’est un verdict en demie teinte qui se pose là.
On a affaire ici à un film de genre qui – on peut difficilement se retenir de faire le parallèle – a de faux airs d’une bombe Cannoise bien connue : Drive. Exit, Ryan Gosling, bienvenue ROBEEEERT !
J’ai toujours été de celles qui pensaient que l’acteur était exceptionnel, prouvant après la fameuse saga Twilight qu’il excellait dans des films d’auteur ou de genres tels que Remember Me ou Cosmopolis. Ici, dans Good Time, la performance est là, une fois de plus. Le talent de Pattinson ne s’est pas fait la malle (et ce ne sont pas les résurgences de mes hormones adolescentes qui parlent, promis) et est d’ailleurs peut-être l’un des seuls éléments réellement notable du film.

[70e Festival de Cannes] : "Good time" de Ben et Joshua SafdiePour le reste, on est vraiment dans un film de genre, efficace, prenant, mais pas plus percutant que cela au final. On reste dans l’ordre de la distraction agréable mais pas transcendante non plus.
Un trait qui vient peut-être de cette ressemblance troublante dont je vous parlait avec le film de Nicolas Widing Refn… Musique, photographie, on pourrait presque croire que les frères Safdie on voulu rendre hommage à Drive. Ce n’est pas raté, mais cela pourrait facilement s’imnicer dans l’esprit de n’importe quel cinéphile et faire passer le film pour une pâle imitation. Dommage puisque finalement, c’est ce que je retiendrais le plus de cette projection : une ressemblance un chouilla trop troublante.

[70e Festival de Cannes] : "Good time" de Ben et Joshua Safdie

Good Time des frères Safdie sera vos écrans de cinéma à partir du 13 Septembre 2017 😉

↓ La bande annonce ↓

Signature
Share

You might also like

Leave a Reply

Instagram