Follow me on:

  • [70e Festival de Cannes] : "Blade of the immortal" de Takashi Miike

Hello, hello !

Ça y est ; après une micro-pause pour digérer les billets cinéma, me voilà de retour avec ce film présenté Hors-Compétition dans la sélection de ce 70e Festival de Cannes : The Blade of the Immortal du réalisateur Japonais Takashi Miike. Un film dont, encore aujourd’hui, je vais sûrement avoir du mal à vous parler…

[70e Festival de Cannes] : "Blade of the immortal" de Takashi Miike

De quoi ça parle ?

Situé à l’époque du shogunat au Japon, Manji, un samouraï hautement qualifié a été maudit d’immortalité.
Manji doit tuer 1000 hommes maléfiques pour qu’il retrouve son âme. Pendant son voyage, le chemin de Manji croise celui d’une jeune fille appelée Rin et Manji lui promet de l’aider à se venger de la mort de ses parents qui ont été tués par un cadre de maîtres de sabre dirigé par l’impitoyable guerrier Anotsu.
Mais cette mission change Manji d’une manière qu’il n’a jamais pu imaginer.

Mon avis : 

Alors le moins que l’on puisse dire ici, c’est qu’il faut aimer les ateliers de découpe artisanale puisque le film de Takashi Miike en est un à lui tout seul. Des sabres, du sang et des membres qui se désolidarisent à tout va : c’est tout ce que l’on retient de Blade of the Immortal. Autant vous dire que 2h20, à ce rythme là, cela semble une éternité pour quiconque n’ayant pas un attrait particulier pour les films un peu gore.

[70e Festival de Cannes] : "Blade of the immortal" de Takashi MiikeDe plus, avec le thème de la vengeance comme toile de fond, on ne peut pas dire que le film fasse dans l’originalité.
Autant vous dire que j’ai développé, au cours de la projection, une véritable aversion pour le personnage féminin central qui n’a, à mon sens, eu « d’intérêt » que de geindre tout le film durant, n’évoluant pas en femme forte, en guerrière, comme on aurait souhaité qu’elle le fasse.

[70e Festival de Cannes] : "Blade of the immortal" de Takashi MiikeLe personnage de Manji quant à lui arrive à se défendre (en même temps le type tue absolument tout le monde) et à nous garder un minimum actif dans l’expérience qu’est Blade of the Immortal ; mais dans le fond, rien de bien transcendant.
Vous l’aurez compris, ce n’est pas un film que j’ai pris plaisir à voir – comme je l’avais fait l’an passé avec Train to Busan qui, à contrario, reste l’un de mes meilleurs souvenirs Cannois – et clairement, si je devais vous conseiller un film de ce cru Cannois 2017, ce ne serait sûrement pas celui-ci !

[70e Festival de Cannes] : "Blade of the immortal" de Takashi Miike

La date de sortie officielle de Blade of the Immortal sera à retrouver tout bientôt par ici 😉

↓ Retrouvez la bande annonce ici ↓

Signature
Share

You might also like

Leave a Reply

Instagram