Follow me on:

  • [70e Festival de Cannes] : "A Prayer before Down" de Jean-Stephane Sauvaire

Hello, hello ! 

Je vous reviens tout de suite pour mon avis sur un film présenté Hors-Compétition lors de ce 70e Festival de Cannes, il s’agit de A Prayer before Dawn (traduisez Une prière avant l’aube) du réalisateur français Jean-Stephane Sauvaire.

 

[70e Festival de Cannes] : "A Prayer before Down" de Jean-Stephane Sauvaire

De quoi ça parle ? 

L’histoire vraie de Billy Moore, jeune boxeur anglais incarcéré dans une prison en Thaïlande pour détention de drogue. Dans cet enfer, il est rapidement confronté à la violence des gangs et n’a plus que deux choix: mourir ou survivre. Lorsque l’administration pénitentiaire l’autorise à participer à des tournois de Muay-Thai, Billy donne tout ce qui lui reste.

Mon avis :

Couvrir la sélection officielle du Festival de Cannes aussi assidûment que je le fait depuis déjà une semaine c’est aussi s’attendre et à avoir quelques moments de faiblesse. Mon moment de faiblesse a eu lieu durant cette projection malheureusement xD
Une séance de 00h30 qui commence à 1h du matin, autant vous dire qu’avec les seules 4h de sommeil de la nuit précédente et les trois projections de la journée dans les pattes… Eh bien il a été TRÈS difficile de ne pas piquer du nez.
Et pourtant : rien à voir avec le film auquel je regrette de ne pas pouvoir faire pleinement honneur en écrivant ce billet.

[70e Festival de Cannes] : "A Prayer before Down" de Jean-Stephane SauvaireDe ce que je peux vous en dire, j’ai perçu A Prayer before Dawn comme ce qu’il est assurément : un film fort. Les thèmes de la drogue, de la boxe, des gangs et de la prison ne laissent de toute manière pas présager de film tout doux, tout mignon, vous vous en doutez bien 😉

[70e Festival de Cannes] : "A Prayer before Down" de Jean-Stephane SauvaireL’acteur tenant le rôle principal – Joe Cole – exprime un talent fou, brut, et incarne à la perfection ce jeune homme entrainé dans les engrenages de l’administration pénitentiaire thaïlandaise. Là encore, le réalisateur n’est pas tendre avec nous puisque la violence se cristallise ici sous toutes ses formes, allant de la simple querelle de gang à des scènes de viol assez insoutenables…

[70e Festival de Cannes] : "A Prayer before Down" de Jean-Stephane SauvaireOui ça peut faire peur dit comme ça, oui A Prayer before Dawn est extrêmement violent, mais à côté de ça, tellement percutant que j’ai amèrement regretté de ne pas être en pleine forme lors de son visionnage.
Bien qu’il soit présenté Hors-compétition, il n’a, à mon humble avis, rien à envier aux films concourant en Compétition.

La date de sortie officielle de A Prayer before Dawn sera à retrouver par ici tout bientôt 😉

↓ La bande annonce ↓

Signature
Share

You might also like

Leave a Reply

Instagram